Typhon Hagupit : point quotidien sur la situation aux Philippines et la réponse MSF sur place

Philippines réponse au typhon Hayian décembre 2013
Philippines, réponse au typhon Hayian, décembre 2013 ©Florian Lems/MSF

Suivez au jour le jour l'évolution de la situation aux Philippines et la réponse mise en place par les équipes de Médecins Sans Frontières.

Lundi 8 décembre : le typhon Hagupit faiblit, les équipes MSF vont évaluer les dommages à Samar.

« Le typhon Hagupit s’est affaibli et bien que l’ampleur des dégâts soit encore floue, il semble qu’il n’ait pas été aussi grave que ce que l’on craignait, constate Olivier Aubry, chef de mission MSF aux Philippines. La situation est très différente de celle de l’année dernière, le typhon Hagupit a frappé avec une force de catégorie 3, ce qui veut dire qu’il y avait des vents et des pluies beaucoup moins forts que ce qu’on avait pu voir avec le typhon Haiyan, qui était de catégorie 5. Bien que nous n’ayons pas encore les chiffres officiels, il semble que les évacuations aient été très efficaces et qu’il y ait eu moins de blessés. »

Le typhon, qui a atteint la ville de Dolores à l’Est de Samar dimanche soir, s’est maintenant déplacé au Nord Ouest de Torrijo, sur l’île de Marinduque. Le typhon est désormais classé catégorie 1 et est équivalent à une tempête tropicale.

Le niveau des dégâts et les besoins médicaux de la population de Samar étant encore flous, les équipes de MSF basées à Tacloban se préparent à partir demain pour évaluer les besoins sur l’île.

Du fait des mauvaises conditions climatiques à Manille, ainsi que dans les zones touchées par le typhon, les équipes chirurgicales et de coordination MSF restent en attente dans la capitale.  MSF dispose de deux hélicoptères qui les transporteront dès que possible (probablement demain) à Tacloban et dans les zones touchées de l’île de Samar.

Les équipes MSF à Tacloban rapportent une amélioration des conditions climatiques avec une pluie faible et des inondations uniquement dans les zones proches de la mer.

 L’hôpital provincial de Leyte à Palo, soutenu par MSF, a fonctionné normalement et tout le personnel est de retour au travail. A ce jour, il y a eu 33 accouchements dont une césarienne qui a eu lieu dans la nuit. L’hôpital a également reçu six personnes blessées par le typhon. « C’est la routine habituelle, dit le coordinateur MSF à Tacloban, Elvis Otieno. Nous sommes opérationnels avec des patients qui continuent de venir. Les gens sont dans la rue, les voitures sur la route. »

*********

► Dimanche 7 décembre : Les équipes de Médecins Sans Frontières (MSF) ont signalé des vents violents et de fortes pluies dans la ville de Tacloban, alors que le typhon Hagupit a atteint les terres dans la ville de Dolores, dans l'est de Samar à 21h15 heure locale hier soir. A ce stade, le niveau des dommages à Samar ne peut pas être précisemment évalué dans la mesure où l'énergie et les communications ont été coupées dans la majorité de l'île.

Plusieurs villages de l’île de Barangay, dans le nord-ouest de Samar seraient sous l'eau et quelques îles de l'ouest de Samar auraient été balayées par les flots.

Au cours de la nuit, MSF était en contact avec ses équipes de Tacloban qui ont confirmé des vents violents et de fortes pluies pendant quelques heures au moment où le typhon a touché terre, entraînant des inondations. Depuis l’arrivée de la tempête, l’électricité a été coupée en ville.

Ce matin, de fortes rafales de vent et des pluies résiduelles continuent à s’abattre sur Tacloban. Les habitants sont de retour dans les rues et quelques motos et véhicules de transports collectifs recommencent à circuler.

A l’hôpital provincial de Leyte à Palo, soutenu par MSF, aucun patient n'a été blessé lors de la tempête. Ils avaient été regroupés dans une aile de l'hôpital en prévision du passage du typhon. En revanche, la salle d'opération a été endommagée.

Alors que le typhon devrait passer sur la province de Samar aujourd'hui, les préoccupations se tournent maintenant vers Manille où de très fortes pluies sont attendues dans les prochains jours. Le gouvernement philippin se prépare à des évacuations de masse dans la capitale. Jusqu'à présent, plus de 700000 personnes ont été évacuées des provinces de Samar et de Leyte, ainsi que de certaines parties de celles de Iloilo et Quezon.

Une équipe chirurgicale MSF est arrivée à Manille, en provenance du Japon, dans la nuit et se tient prête à rejoindre les régions les plus touchées. Cette équipe se compose du chirurgien Mikio Shiozawa, de l'anesthésiste Ikusuke Hatsukari et de l'infirmière de bloc Yuko Shirakawa. Deux hélicoptères ont été réservés pour les transporter à Tacloban et les zones les plus touchées sur l'île de Samar dès que possible. « Nous suivons de près la situation. Nous allons réagir aussi vite que nous le pourrons pour atteindre les populations dans le besoin »,a déclaré Yuko Shirakawa, membre de l’équipe chirurgicale.

L'équipe chirurgicale MSF arrivée dans la nuit à Manille en provenance du Japon, et prête à rejoindre les régions les plus touchées. © MSF

*********

►Samedi 6 décembre : le typhon Hagupit devrait toucher la région de Visayas, à l’est des Philippines. Sur place, MSF renforce ses équipes et une douzaine de volontaires s’apprête à accueillir les blessés potentiels. Le typhon Hagupit devrait atteindre les côtes et les villes philippines de Palo et Tacloban dans la journée.

MSF est déjà présente sur le terrain où elle gère un projet de santé materno-infantile à l’hôpital de Palo, dans la province de Leyte. Nos équipes se préparent désormais à accueillir les patients qui pourraient affluer, une fois le typhon passé, et s’assurent également que le matériel médical est protégé. L’hôpital restera ouvert et des opérations chirurgicales pourront y être pratiquées. 

Par ailleurs, une équipe chirurgicale a été envoyée du Japon sur place et deux hélicoptères sont prêts à intervenir. Des dispensaires mobiles pourront être mis en place afin de mener des activités de chirurgie, de santé materno-infantile et pour prendre en charge les urgences. En cas de besoin, du personnel supplémentaire pourra être mobilisé afin de renforcer les équipes.

En 2013, MSF avait fourni des soins médicaux d’urgence à la population philippine après le passage du typhon Haiyan.

Voir notre Dossier Urgence Philippines 2013 (typhon Haiyan)

Article initialement posté le 5 décembre puis mis à jour quotidiennement

À lire aussi