Territoires palestiniens : une formation aux soins intensifs pour les médecins de Gaza

Une formation aux soins intensifs pour les médecins de Gaza
Une formation aux soins intensifs pour les médecins de Gaza ©Frederic Sautereau

MSF, en collaboration avec le ministère de la Santé, organise du 25 au 27 juin 2013 à Gaza, une formation aux soins intensifs pour les médecins gazaouites qui se déroulera à l’hôpital Al Shifa. En raison du blocus mis en place depuis 2007 par Israël, les médecins palestiniens ont de grandes difficultés pour sortir de Gaza et suivre des formations médicales spécialisées.

Mis en place après la prise de pouvoir du Hamas à Gaza, dans les Terriroires Palestiniens, en juin 2007, le blocus impose des restrictions strictes sur l'accès des biens et les mouvements des personnes. En plus d’affecter l’économie (hausse du chômage et de la pauvreté), le blocus touche également le secteur de la santé. Les malades qui ne peuvent pas être soignés à Gaza doivent demander l'autorisation de quitter le territoire pour aller se faire soigner dans des hôpitaux étrangers ou dans les hôpitaux palestiniens de Cisjordanie. Les retards de délivrance du permis de sortie par les autorités israéliennes causent souvent une aggravation de la situation sanitaire des patients. Les médecins vivant à Gaza sont eux aussi touchés par le blocus. La grande difficulté pour eux de sortir de Gaza les empêche d’avoir accès à des formations pour mettre à jour leurs connaissances médicales et pouvoir ainsi traiter au mieux les pathologies dont souffre la population gazaouite.

Face à cela, MSF s’efforce de répondre aux besoins de la population palestinienne, notamment sur l’accès à certains soins. « Bien que le système médical à Gaza soit fonctionnel, l’accompagnement et la formation du personnel médical dans la prise en charge des patients en soins intensifs représente aujourd’hui un besoin auquel souhaite répondre MSF », explique Tommaso Fabbri, chef de mission à Gaza. 

A l’hôpital, les patients reçus dans les unités des soins intensifs sont ceux qui sont le plus en danger. En janvier 2011, suite à une série d’évaluations menées en partenariat avec le ministère de la Santé, MSF a décidé de mettre en place un programme  de soins intensifs incluant plusieurs activités. En plus de la formation destinée aux médecins gazaouites organisée dans les locaux de l'hôpital Al Shifa, MSF enverra à l’hôpital Nasser de Khan Younis, au sud de Gaza, des techniciens spécialistes en équipement médical. Ils apporteront un appui technique pour optimiser l'utilisation du matériel des soins intensifs de l’hôpital. Depuis mars 2013, une infirmière MSF forme le personnel médical de l’hôpital Nasser aux soins intensifs par un enseignement au lit du malade. Enfin, MSF prévoit de développer son programme de soutien en soins intensifs en proposant prochainement une formation en physiothérapie.

Au programme de la formation qui aura lieu du 25 au 27 juin, MSF dispensera un enseignement clinique, en mettant l’accent sur le soutien technique auprès d’un groupe d’une trentaine de  médecins. L’objectif est de développer les connaissances, compétences et attitudes nécessaires du personnel médical pour une meilleure prise en charge des patients gravement malades.

La formation proposée par MSF s’est inspirée d’un programme* mis au point par l'Université chinoise de Hong Kong. Cette formation est reconnue et supervisée par un groupe de spécialistes internationaux*². Les modules de la formation portent sur la prise en charge complète du patient atteint de graves maladies réversibles. Le programme a été approuvé par la Société panarabe internationale de médecine des soins intensifs (IPACCMS) ainsi que par la Fédération internationale des sociétés de médecine des soins intensifs. Les participants suivront seize modules répartis sur trois jours. A la fin du programme, les participants valideront leur formation par un test et recevront un certificat de l'université chinoise de Hong Kong.

 

MSF intervient à Gaza à l'hôpital Nasser de Khan Younis depuis 2010 et mène un programme de chirurgie spécialisée (chirurgie de la main) et de chirurgie reconstructrice secondaire pour les victimes d’accidents domestiques (brûlés). Dans la clinique MSF de Gaza, les patients reçoivent des soins postopératoires (kinésithérapie et pansements). A Naplouse, en Cisjordanie, MSF mène un programme psycho-médico-social. MSF travaille dans les territoires palestiniens depuis 1989.


* Programme BASIC « Basic Assessment and Support in Intensive Care » (Evaluation de base et soutien en soins intensifs)

*² Hong Kong, Australie, Inde, Malaisie, Nouvelle Zélande, Emirats Arabes Unis et Royaume Uni

À lire aussi