Territoires palestiniens: MSF ouvre une unité de kinésithérapie de la main dans la bande de Gaza

Soins de kinésithérapie post chirurgie de la main.
Soins de kinésithérapie post-chirurgie de la main. ©Michel Boutan /MSF

Suite au passage, fin 2011, de deux chirurgiens de la main, MSF a ouvert - début janvier 2012 - sa première unité dédiée à la kinésithérapie de la main afin de prendre en charge tous les patients nécessitant ce type de soins spécialisés dans la bande de Gaza.

Pendant deux semaines, Michel Boutan, kinésithérapeute français et auteur scientifique, a formé quatre de nos kinésithérapeutes palestiniens au sein de notre clinique de Gaza ville. Ces derniers ont été formés au dépistage manuel des difficultés mobiles des patients (morpho-palpation) ; à la mise en place de protocoles de soins appropriés ; à la fabrication d’orthèses (prothèses de la main) ; ainsi qu’à la bonne utilisation de l’électro stimulation dans les soins kinési thérapeutiques de la main selon la pathologie dont souffre le patient.

Dans le dispensaire MSF de Gaza ville, une salle spécialement dédiée à la kiné de la main a été mise en place et équipée avec le matériel nécessaire. Et des affiches représentant les exercices de réhabilitation que les patients doivent effectuer ont été créées. 50 personnes bénéficient actuellement de ces soins spécialisés. La plupart sont des enfants. Pour tous, il s’agit de les aider à retrouver un usage aussi optimal que possible de leur main.

A la fin de la formation MSF, un atelier d’une demie journée a été organisé par les autorités sanitaires locales et le département de l’UNRWA* en charge de la kinésithérapie afin de partager techniques et connaissances sur la kinésithérapie de la main.

A Gaza, MSF assure une formation sur la prise en charge des brûlures à l’attention des kinésithérapeutes locaux.

Le 11 janvier 2012, en partenariat avec l’unité de réhabilitation et de thérapie physique de Gaza, MSF a assuré une formation destinée aux kinésithérapeutes sur la prise en charge et les soins de réhabilitation des brûlures.

L’objectif : accroître leur niveau de connaissance et de compétence, afin que les patients bénéficient de techniques et de soins de kinésithérapie élective (attelles, masques faciaux et vêtements compressifs), et alléger les lourdes conséquences - médicales, sociales et psychologiques - dont peuvent souffrir les personnes gravement brûlées.

Pendant plus de six mois, les kinésithérapeutes ont reçu une formation théorique et pratique au sein de la clinique MSF de soins de réhabilitation  située à Gaza ville.  Dans le même temps, les trois unités spécialisées de soins aux brûlés de la bande de Gaza (hôpitaux Shifa et Nasser et le centre de santé primaire Sheikh Redwan) ont été équipés avec le matériel nécessaire (instruments et consommables).

Lors d’une cérémonie réunissant des représentants des autorités de Gaza, de l’Organisation Mondiale de la Santé, de l’UNRWA, ainsi que d’ONG locales et internationales, les six kinésithérapeutes ayant suivi la formation ont reçu un certificat attestant de leur formation.

* Organisme des Nations Unies en charge des réfugiés palestiniens

À lire aussi