Soudan du Sud : naître à Aweil aujourd'hui

Amel donne naissance à son premier enfant.
Amel donne naissance à son premier enfant. ©Mathieu Fortoul/MSF

Amel, 20 ans, vit à Apada, près d’Aweil. Elle est venue à l'hôpital le 1er octobre pour donner naissance à son premier enfant. Après 2 heures de travail, Amel a donné naissance à un garçon.

Le Soudan du Sud a le taux de mortalité maternelle le plus élevé au monde : 2 054 pour 100 000 naissances vivantes.

1 femme sur 7 risque de décéder de causes liées à une grossesse, en raison des conditions de vie et du manque de structures sanitaires.

Actuellement, il n’y a qu’une sage-femme qualifiée par 30 000 personnes et en cas de problème, le centre de santé le plus proche est souvent accessible après de nombreuses heures de route.

Médecins Sans Frontières (MSF) travaille au sein de la maternité et du service de néonatologie de l’hôpital d'Aweil, dans l’Etat de Nord Bahr-El-Ghazal, qui compte 1,3 millions d'habitants.

L’hôpital d’Aweil est l'un des rares endroits où les femmes peuvent donner naissance dans un environnement médical sécurisé. Plus de 500 femmes y viennent chaque mois pour accoucher.

Deng et Cham sont nés il y a seulement quelques jours. Ces jumeaux ont de la chance d'être en vie aujourd'hui au Soudan du Sud, où donner naissance est un défi.

1 / 7

Amel, 20 ans, vit à Apada, près d’Aweil. Elle est venue à l'hôpital le 1er octobre pour donner naissance à son premier enfant. Après 2 heures de travail, Amel a donné naissance à un garçon.

Le Soudan du Sud a le taux de mortalité maternelle le plus élevé au monde : 2 054 pour 100 000 naissances vivantes.

1 femme sur 7 risque de décéder de causes liées à une grossesse, en raison des conditions de vie et du manque de structures sanitaires.

Actuellement, il n’y a qu’une sage-femme qualifiée par 30 000 personnes et en cas de problème, le centre de santé le plus proche est souvent accessible après de nombreuses heures de route.

Médecins Sans Frontières (MSF) travaille au sein de la maternité et du service de néonatologie de l’hôpital d'Aweil, dans l’Etat de Nord Bahr-El-Ghazal, qui compte 1,3 millions d'habitants.

L’hôpital d’Aweil est l'un des rares endroits où les femmes peuvent donner naissance dans un environnement médical sécurisé. Plus de 500 femmes y viennent chaque mois pour accoucher.

Deng et Cham sont nés il y a seulement quelques jours. Ces jumeaux ont de la chance d'être en vie aujourd'hui au Soudan du Sud, où donner naissance est un défi.

1 / 7

À lire aussi