Fonds d’urgence COVID-19

Donnez à nos équipes les moyens de faire face à l’épidémie et à ses conséquences sur nos terrains d’intervention.

Je donne

Somalie - MSF prend en charge des blessés

Mogadiscio 03/21/2008. Une femme regarde le camp de déplacés où elle vit désormais.
Mogadiscio, 03/21/2008. Une femme regarde le camp de déplacés où elle vit désormais. © Jehad Nga

Depuis janvier 2008, MSF a soigné 850 blessés lors des combats à Mogadiscio.

De janvier à avril 2008, Médecins Sans Frontières (MSF) a soigné à l’hôpital de Dayniile, situé à 9 km de Mogadiscio, plus de 850 victimes du conflit dont la majorité étaient des civils. Sur ces 850 patients, 455 souffraient de blessures par balle et 231 avaient été victimes d’explosion.

« Pour le seul mois d’avril, nous avons soigné plus de 160 blessés de guerre et 65% d’entre eux étaient des femmes et des enfants, indique le Dr Greg Elder, chef de mission MSF en Somalie. En l’espace de deux jours, les 19 et 20 avril, notre équipe médicale a pris en charge pas moins de 53 patients souffrant de blessures de guerre. »

Le conflit en Somalie s’est aggravé ces dernières semaines, des groupes armés menant de plus en plus des opérations militaires dans des zones urbaines à forte densité de population à Mogadiscio et à la périphérie de la capitale.

L’accès aux soins médicaux et chirurgicaux ainsi que l’aide aux civils et aux personnes déplacées sont considérablement réduits.

Seulement trois hôpitaux sont opérationnels, le personnel médical encore présent est très peu nombreux et l’aide humanitaire apportée à Mogadiscio est très insuffisante.

Depuis l’ouverture du service des urgences fin septembre 2007 à l’hôpital de Dayniile, plus de 2 000 patients y ont été pris en charge. L’équipe chirurgicale de MSF a pratiqué près de 270 interventions. Au sein de l’hôpital d'une capacité de 35 lits, MSF gère une salle d’urgence, une unité de soins intensifs et un service chirurgie comprenant deux blocs opératoires. Récemment, MSF a monté deux tentes dans l’enceinte de l’hôpital pour recevoir plus de patients.


Pour le seul mois d’avril, nous avons soigné plus de 160 blessés de guerre et 65% d’entre eux étaient des femmes et des enfants
Greg Elder, chef de mission MSF en Somalie

MSF assure également l’approvisionnement en eau dans quatre camps de déplacés dans les environs, distribuant au total 280 000 litres d’eau par jour à une population estimée à 22 000 personnes.

Médecins Sans Frontières (MSF) travaille depuis plus de seize ans dans le sud et le centre de la Somalie et dispense actuellement des soins médicaux dans dix régions du pays : Bakool, Banadir, Bay, Galgadoud, Hiraan, Bas Djouba, Moyen Djouba, Moudoug, Moyen Shabelle et Bas Shabelle.

Suite à l’assassinat, le 28 janvier dernier, de trois membres de MSF dans la ville de Kismayo, MSF a suspendu la présence de son personnel expatrié en Somalie. Les programmes ont été poursuivis grâce à l’engagement du personnel somalien de MSF. Fin mars, MSF a décidé de renvoyer quelques expatriés dans des endroits déterminés où les risques en matière de sécurité avaient été évalués. Les besoins humanitaires en Somalie restent très importants.

À lire aussi