Somalie : MSF est profondément inquiet pour ses deux volontaires enlevées à Bossaso et demande leur libération pacifique.

Camps de déplacés à Bossaso
Camps de déplacés à Bossaso ©@ MSF

« Nous demandons une solution pacifique de la situation et que nos collègues soient traitées avec humanité »

Les deux volontaires MSF de nationalité étrangère, détenues de force depuis le 26 décembre par un groupe armé, sont toujours retenues en captivité. MSF réitère sa demande à toutes les parties impliquées de libérer immédiatement nos deux collègues et de les traiter avec humanité.

Mercedes García et Pilar Bauza, une médecin espagnole et une infirmière argentine, continuent d’être détenues près de Bossaso en Somalie, après quelles aient été enlevées lors de leur déplacement en véhicule MSF pour se rendre au centre de traitement nutritionnel mis en place par l’association pour porter assistance à 7.000 enfants de moins de 5 ans souffrant de malnutrition. Ces enfants font partie des 25.000 déplacés internes vivant dans 19 camps de déplacés de la région.

L’équipe internationale de MSF travaillant dans le projet de Bossaso a été évacuée. Une équipe MSF en provenance de Barcelone est arrivée aujourd’hui à Bossaso : le coordinateur de l’unité d’urgence de MSF, le chef de mission pour la Somalie, ainsi qu’un expert MSF de la Somalie. Cette équipe est en contact avec les autorités locales ainsi que l’Ambassadeur d’Espagne à Nairobi. De plus, l’association poursuit ses contacts avec les autorités de la région du Puntland, des gouvernements étrangers et d’autres organisations internationales.
"Une fois de plus, nous demandons une résolution pacifique de la situation et nous en appelons à un traitement humain de nos collègues" explique le Dr Paula Farias, président de MSF Espagne. "Les attaques à l’encontre des travailleurs humanitaires rend encore plus difficile l’accès aux populations les plus vulnérables du pays. La Somalie est un pays oublié, ce qui rend encore plus grandes les souffrances des populations."

Médecins Sans Frontières travaille de façon continue en Somalie depuis plus de seize ans et apporte actuellement des soins médicaux aux populations dans onze régions du pays. Environ 60 volontaires de nationalité étrangère et plus de 800 Somaliens travaillent en Somalie, donnent plus de 300 000 consultations et accueillent environ 10 000 patients chaque année. Le projet MSF de Bossaso a démarré en mai 2007.

À lire aussi