Fonds d’urgence COVID-19

Donnez à nos équipes les moyens de faire face à l’épidémie et à ses conséquences sur nos terrains d’intervention.

Je donne

Somalie - Les activités détaillées de MSF en 2008

Mogadiscio janvier 2009. Consultation MSF.
Mogadiscio, janvier 2009. Consultation MSF. © MSF

Alors que les Somaliens continuent de subir et de fuir la violence, la malnutrition sévit et l'accès à des soins médicaux adaptés fait défaut en Somalie.
Lire notre dossier (en anglais)

Alors que les Somaliens continuent de subir et de fuir la violence, la malnutrition sévit et l'accès à des soins médicaux adaptés fait défaut en Somalie.

Lire notre dossier (en anglais)

En 2008, les conditions de vie déjà épouvantables de la population se sont encore dégradées en raison de nombreux facteurs : violences continues affectant toute la population, effondrement de l'économie locale, difficultés d'acheminement et de distribution de l'aide alimentaire, sécheresse, inflation, prix élevés des denrées alimentaires sur les marchés internationaux.

Dans ce contexte de risques et d'instabilité, les difficultés à fournir des secours ont fortement réduit et entravé l'action humanitaire.

MSF a été directement victime de cette insécurité. Nous avons perdu quatre collègues en 2008 et avons dû fermer trois de nos programmes, à Kismayo, Mogadiscio et Bosasso.

En avril 2008, des combats intenses dans tout le pays et des menaces proférées contre les volontaires expatriés ont contraint MSF à sortir tout son personnel international de Somalie. L'organisation n'a pourtant pas cessé de travailler en Somalie et note une augmentation de ses activités médicales en 2008.


Depuis février 2009, les programmes de MSF sont menés par le personnel somalien, avec le soutien du personnel international qui, basé à Nairobi, se rend en Somalie chaque fois que les conditions de sécurité le permettent. L'engagement, le travail soutenu et le courage de ses collègues somaliens ont permis à MSF de continuer à dispenser des soins à des centaines de milliers de personnes au cours de l'année 2008.

Avec une équipe de 1 452 employés somaliens soutenus par 104 autres basés à Nairobi, MSF reste la principale organisation à proposer des services médicaux dans le centre et le sud de la Somalie. Les activités de MSF dans neuf régions du pays incluent des soins médicaux primaires, une prise en charge de la malnutrition, l'assistance aux personnes déplacées, des interventions chirurgicales, et de l'approvisionnement en eau et en biens de première nécessité. L'ensemble des fonds utilisés pour financer le travail de MSF en Somalie sont d'origine privée.

En 2008, les équipes MSF ont assuré 727 428 consultations, dont 267 168 pour des enfants de moins de cinq ans. Plus de 55 000 femmes ont bénéficié de consultations prénatales et plus de 24 000 personnes ont été admises dans des hôpitaux et des dispensaires soutenus par MSF. De plus, 3 878 interventions chirurgicales ont été réalisées dont 1 249 pour cause de blessures provoquées par les violences.

Les équipes médicales ont soigné 1 036 personnes souffrant de leishmaniose viscérale, une maladie parasitaire mortelle. Elles ont aussi traité plus de 4 000 personnes contre le paludisme et 1 556 personnes ont débuté un traitement contre la tuberculose. Quelque 35 000 personnes souffrant de malnutrition ont été prises en charge. Et 82 174 vaccinations ont également été effectuées.

Ce dossier met au jour les efforts entrepris par MSF pour améliorer la situation médicale très critique observée en Somalie. Il propose une vue globale des activités de MSF en 2008 dans les régions de Bakool, de Banadir, de Bay, de Galgaduud, d'Hiraan, du Lower Juba, du Middle Shabelle, du Lower Shabelle et de Mugud.

Néanmoins, l'assistance que MSF est en mesure d'offrir ne répond pas, et ne peut pas répondre, aux besoins toujours plus grands constatés par nos équipes en Somalie.

 

À lire aussi