Fonds d’urgence COVID-19

Donnez à nos équipes les moyens de faire face à l’épidémie et à ses conséquences sur nos terrains d’intervention.

Je donne

Situation alarmante en Ituri (RDC): MSF apporte de l'aide d'urgence pour 39 000 déplacés à Gety

Depuis le 14 juillet, une équipe d'urgence de MSF travaille à Gety, au sud de Bunia, auprès d'une population déplacée de 39 000 personnes. L'assistance aux déplacés est rendue difficile du fait d'un contexte sécuritaire instable et du doublement, en une semaine, de la population déplacée. Pourtant cette assistance est d'autant plus nécessaire que les familles déplacées, épuisées par la fuite, sont rassemblées dans des conditions sanitaires plus que précaires.

Alors que la RDC se prépare à ses premières élections en 40 ans, la situation demeure tendue et volatile dans la région de l'Ituri, un des principaux foyers de violence du pays. Les attaques et affrontements entre miliciens et forces régulières se poursuivent entraînant toujours des déplacements de populations.

Les 39 000 personnes déplacées de Gety sont particulièrement vulnérables. Après des semaines passées en brousse, suite à l'attaque et la destruction de leur village, elles sont extrêmement affaiblies alors que les conditions sanitaires à Gety demeurent insuffisantes. A ce jour, seules 120 latrines sont disponibles pour l'ensemble de la population alors que 800 au minimum sont nécessaires pour une situation d'urgence. De surcroît, les sources d'eau potables sont situées à l'extérieur de la ville, à plusieurs kilomètres du site de regroupement, rendant l'approvisionnement en eau difficile.

En moins d'une semaine, 130 enfants souffrant de malnutrition sévère, sous forme de Kwashiorkor, ont été référés par l'équipe d'urgence à l'hôpital Bon Marché de Bunia, situé à 60 kilomètres au Nord, où MSF travaille depuis 3 ans. Des tentes d'hospitalisation supplémentaires ont dû être montées dans le périmètre de l'hôpital Bon Marché (Bunia), pour accueillir les enfants mal nourris. Le taux de mortalité chez les enfants de moins de trois ans est particulièrement élevé. « En une seule journée, sur ce « quartier » de 16'000 personnes, 16 enfants sont décédés de malnutrition et de maladies. » explique Laurent Ligozat, responsable des opérations.

A Gety, nos équipes procèdent aussi à une campagne de vaccination contre la rougeole pour les moins de 15 ans. Près de 10 000 enfants ont déjà été vaccinés.


Un médecin, un infirmier et trois logisticiens quittent Genève aujourd'hui pour compléter l'équipe (un médecin, deux infirmiers et de deux logisticiens, dont un spécialisé dans l'eau et la sanitation) déjà présente à Gety. Samedi 22 juillet, un second avion-cargo, contenant 12 tonnes de matériel médical d'urgence (dont de la nourriture thérapeutique), partira de la base logistique MSF à Bordeaux.


MSF travaille en Ituri depuis 2003, notamment à l'hôpital Bon Marché de Bunia (hôpital construit par MSF lors des violences de 2003). 325 congolais et 14 internationaux travaillent dans cet hôpital de 300 lits, assurant entre autres, prise en charge chirurgicale, soins materno-infantiles, prise en charge des violences sexuelles (4500 personnes ont été prises en charge pour des violences sexuelles depuis l'ouverture du programme). Une réponse aux urgences, comme celle de Gety, est assurée par les équipes.

Pour plus d'informations veuillez contacter Aurélie Grémaud au +41 (0) 22 84 98 449 ou au +41 (0) 78 842 37 93

Une video press release avec des images de Gety, ainsi que des photos libres de droits sont disponibles sur demande.

À lire aussi