Être généreux ici, c’est soutenir nos médecins sur tous les terrains

ÊTRE GÉNÉREUX ICI, C'EST VACCINER SOUFFRANCE À BIRINGI

En savoir plus

Sheleme pas à pas : les oedèmes commencent à disparaître

Sheleme centre de renutrition thérapeutique MSF sud de l'Ethiopie
Sheleme, centre de renutrition thérapeutique MSF, sud de l'Ethiopie © MSF

Quatre jours après son admission au centre de renutrition thérapeutique, Sheleme est en phase de transition. Elle commence à reprendre des forces.

Cela fait plusieurs jours que ces oedèmes persistent. Hier matin, à l'aube, Sheleme refuse à nouveau de boire le lait thérapeutique. Un signal d'alarme pour les médecins qui envisage de lui placer un tube naso-gastrique.

Sheleme est terrorisée. Au dernier moment, Subo, sa mère, refuse : " Je peux le faire moi-même, je peux faire en sorte que Sheleme boive le lait, aux heures prévues, le jour et la nuit."

Les heures qui ont suivi lui ont donné raison. Aujourd'hui, Sheleme tourne un peu la tête. Les oedèmes ont commencé à disparaître, ce qui entraîne une perte de poids paradoxale mais normale chez les enfants atteints de kwashiorkor ; Sheleme est passé de 10,5 kg à 10 kg.

A 14 heures, lorsque Subo emmène les jumelles à la toilette quotidienne, Sheleme marche presque toute seule dans les allées du centre. Malgré l'eau chaude de la douche fournie par MSF pour aider à prévenir les hypothermies, Sheleme pleure à grands cris. Katuba, elle, observe sagement la scène et tient la robe de sa sœur jumelle en attendant que cela cesse.

"Malgré quelques quintes de toux, l'évolution de Sheleme est bonne. Comme sa sœur, elle va pouvoir commencer le lait F100, plus consistant, qu'on donne aux enfants en phase de transition", se réjouit Karen, la médecin, visiblement heureuse.

Sans doute un encouragement pour elle et tout le personnel médical. La nuit dernière, deux enfants sont morts au centre.

À lire aussi