République Centrafricaine : Dorassio, une victime parmi des milliers

Le temps est parfois long entre les soins et les opérations. Dorassio s’entraîne à écrire de l’autre main pour devenir écrivain et raconter son histoire. 
<p>Le temps est parfois long entre les soins et les opérations. Dorassio s’entraîne à écrire de l’autre main pour devenir écrivain et raconter son histoire.</p><p> </p> ©Mathieu FORTOUL/MSF

Dorassio attend son passage au bloc opératoire à l’hôpital Communautaire. C’est la cinquième fois qu’il est opéré depuis son arrivée dans cette structure.

L’équipe chirurgicale l’amène au bloc et l’installe sur la table d’opération.

Même si l’intervention ne dure que 20 minutes, le contexte stressant pour le patient et la pose du pansement, très douloureuse, requierent une anesthésie générale ; le temps, pour l’équipe chirurgicale, de nettoyer la plaie et de changer le pansement. 

Dorassio reste une heure en salle de réveil avec les autres patients opérés par MSF. Dans la journée, l’équipe chirurgicale pratiquera plus de dix opérations. Tous ces patients sont des cas graves que ce soit sur le plan vital ou fonctionnel.

La grande sœur de Dorassio, Cynthia, est présente chaque jour à ses côtés pour le soutenir et l’aider à se laver, à manger et à passer le temps.

Le temps est parfois long entre les soins et les opérations. Dorassio s’entraîne à écrire de l’autre main pour devenir écrivain et raconter son histoire.

 

1 / 6

Dorassio attend son passage au bloc opératoire à l’hôpital Communautaire. C’est la cinquième fois qu’il est opéré depuis son arrivée dans cette structure.

L’équipe chirurgicale l’amène au bloc et l’installe sur la table d’opération.

Même si l’intervention ne dure que 20 minutes, le contexte stressant pour le patient et la pose du pansement, très douloureuse, requierent une anesthésie générale ; le temps, pour l’équipe chirurgicale, de nettoyer la plaie et de changer le pansement. 

Dorassio reste une heure en salle de réveil avec les autres patients opérés par MSF. Dans la journée, l’équipe chirurgicale pratiquera plus de dix opérations. Tous ces patients sont des cas graves que ce soit sur le plan vital ou fonctionnel.

La grande sœur de Dorassio, Cynthia, est présente chaque jour à ses côtés pour le soutenir et l’aider à se laver, à manger et à passer le temps.

Le temps est parfois long entre les soins et les opérations. Dorassio s’entraîne à écrire de l’autre main pour devenir écrivain et raconter son histoire.

 

1 / 6

À lire aussi