Offensive sur Hodeidah

Le chef de mission MSF au Yémen était sur RFI pour parler des afflux massifs de blessés dans les hôpitaux

Ecoutez l'interview

Guerre au Yémen : comment empêcher la catastrophe programmée ?

Michaël Neuman, directeur d'études au CRASH, en débattait dans l'émission 28 Minutes sur Arte.

Voir le replay
© MSF novembre 2018

Réfugiés somaliens : MSF demande l’ouverture d’un camp inoccupé au Kenya

Camp de réfugiés de Dadaab au Kenya  juillet 2011
Camp de réfugiés de Dadaab, au Kenya - juillet 2011 ©Brendan Bannon

La réinstallation de réfugiés somaliens a commencé dans un camp, Ifo 3, où les infrastructures, l'eau et l'assainissement sont insuffisants. Pourtant, à quelques kilomètres de là se trouve Ifo 2, un camp inoccupé, déjà équipé de puits, de latrines, de douches, d'électricité, d'abris et d'écoles.

Sous la supervision du HCR, la réinstallation de réfugiés somaliens a commencé mardi dans un camp de Dadaab nommé Ifo 3. Deux cents familles sont transférées chaque jour dans ce camp qui devrait au total accueillir 60.000 réfugiés, soit 20.000 personnes de plus que ses capacités. Ce déménagement ne s'est pas fait en concertation avec la communauté des réfugiés.

Les infrastructures, l'eau et l'assainissement sont insuffisants à Ifo 3 et le camp ne dispose pas de structure hospitalière. Les patients nécessitant une hospitalisation devront être transférés dans les hôpitaux des camps de Dagahaley ou d'Ifo, déjà en surcapacité.
Pourtant, à quelques kilomètres de là se trouve Ifo 2, un camp inoccupé dont l'ouverture était prévue en novembre dernier, déjà équipé de puits, de latrines, de douches, d'électricité, d'abris et d'écoles. MSF demande au gouvernement du Kenya et au HCR de réinstaller les réfugiés dans ce camp, comme l'avaient indiqué les autorités il y a 12 jours, et alors que les réfugiés fuyant la sécheresse et le conflit en Somalie continuent d'arriver à Dadaab.

D'après le HCR, 5117 nouveaux réfugiés sont arrivés au cours de la semaine dernière, portant le total des nouveaux entrants depuis janvier à 81 463 et le nombre total de réfugiés à Dadaab à 387 893, sans compter tous ceux qui se sont installés en périphérie des camps. Et ces réfugiés ne bénéficient toujours pas d'un niveau d'assistance suffisant, avec des retards dans l'enregistrement et l'accès à la nourriture, l'eau et des abris.

A Dadaab, MSF soigne actuellement plus de 2500 enfants atteints de malnutrition sévère (dont 138 patients hospitalisés) et plus de 5000 enfants atteints de malnutrition modérée, inscrits dans un programme de supplémentation nutritionnel.


MSF travaille dans le camp de Dagahaley (un des camps de Dadaab) depuis mars 2009, fournissant des soins médicaux y compris de la chirurgie et des services de santé maternelle, dans un hôpital de 170 lits, ainsi que de la vaccination, des soins prénatals et des soins de santé mentale dans les six postes de santé des camps et en périphérie.

En outre, depuis le début de cette année MSF travaille dans les environs du camp d'Ifo, fournissant des soins de santé primaires et une assistance nutritionnelle aux nouveaux arrivants.

Dossier : urgence Somalie

Retrouvez notre dossier consacré aux activités de MSF dans le Corne de l'Afrique.

À lire aussi