RDC/Nord-Kivu Vaccination contre la rougeole à Kabizo

Tente d'isolement pour les rougeoleux à Nyanzale. Décembre 2007.
Tente d'isolement pour les rougeoleux à Nyanzale. Décembre 2007. ©Miljena Dukanovic / MSF

MSF a ouvert un programme à Kabizo dans le Nord-Kivu, province de la République démocratique du Congo (RDC) toujours en proie à des affrontements. Une épidémie de rougeole sévit dans cette zone où se trouve un très grand nombre de personnes déplacées. MSF y a lancé une campagne de vaccination.

Epidémie de rougeole
Au cours de leurs déplacements dans le Nord Kivu, les équipes mobiles de MSF ont constaté depuis le mois de février un grand nombre de cas de rougeole dans la région comprise entre les villes de Rutshuru et Nyanzale. MSF avait déjà mené une campagne de vaccination contre cette maladie mortelle chez les enfants.

De septembre à novembre 2007, les équipes étaient intervenues dans les zones de Rutshuru et Nyanzale. Mais des affrontements armés avaient perturbé le déroulement de la campagne de vaccination. MSF n’avait pu, de ce fait, aller dans certains villages.

De plus, bon nombre de personnes déplacées étaient reparties sur les routes, à la recherche d’un nouvel endroit où se réfugier. Résultat, seulement 33 000 enfants âgés de 6 mois à 15 ans avaient pu être vaccinés sur une population cible de 70 0000 enfants.

Des populations déplacées fragilisées

Or l’insécurité règne toujours, alimentée par des accrochages entre groupes rebelles armés. Et les déplacements de populations se poursuivent avec, pour corollaire, une situation sanitaire extrêmement fragile. Aussi quand des cas de rougeole sont de nouveau apparus, il est devenu urgent de mener une campagne de rattrapage de la vaccination.

Avec l’accord des autorités, une équipe mobile a commencé, fin mars, cette nouvelle intervention dans le village de Tongo et soigné les malades de la rougeole. Là comme dans les villages alentours, des milliers de personnes ont fui les violences pour se regrouper dans des camps où les conditions sanitaires restent très précaires.

Vaccination et dépistage de la malnutrition
Pour intervenir auprès des populations déplacées comme résidentes, une équipe MSF a ouvert, à la mi-mai, un programme à Kabizo. Elle poursuit la campagne de vaccination dans cette localité où elle a observé un grand nombre de cas de rougeole. Pour tout dire, cinq à six enfants mouraient par jour de cette maladie. L’équipe vaccine donc tous les enfants âgés de 6 mois à 15 ans à Kabizo et prend en charge les malades dans une tente d’isolement.

La campagne de vaccination s’étend aux villages voisins dont la population a aussi considérablement augmenté. Seulement la population cible pour la vaccination est difficile à estimer, précisément parce que les populations sont fluctuantes. Dans le même temps, l’équipe fait un dépistage de la malnutrition auprès des enfants. Car cette pathologie est fréquente dans cette région.

Les populations étant déplacées, elles n’ont plus accès à leurs champs. C’est ainsi que l’équipe de MSF basée à Nyanzale traite déjà un grand nombre d’enfants souffrant de malnutrition à Nyanzale même et dans les autres villages où elle va faire des consultations.

À lire aussi