Fonds d’urgence COVID-19

Donnez à nos équipes les moyens de faire face à l’épidémie et à ses conséquences sur nos terrains d’intervention.

Je donne

RDC : une augmentation inquiétante du paludisme

A l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le paludisme, le 25 avril, MSF rappelle que cette maladie est la première cause de mortalité en République démocratique du Congo (RDC). Elle tue chaque année 180 000 enfants de moins de cinq ans.

En 2011, face à l’augmentation des cas, MSF a intensifié ses activités médicales et traité en douze mois plus de 129 000 patients.
Depuis 2009, les équipes médicales constatent que les cas de paludisme sont multipliés par trois dans certains de leurs projets, malgré les soins, la prévention et la sensibilisation...
L’insécurité et les difficultés d’accès aux structures médicales compliquent la prise en charge des malades.

Aller plus loin : République démocratique du Congo : situation sanitaire (toujours) critique

À lire aussi