Fonds d’urgence COVID-19

Donnez à nos équipes les moyens de faire face à l’épidémie et à ses conséquences sur nos terrains d’intervention.

Je donne

RDC - Reprise des combats : des milliers de déplacés

Depuis samedi 25 novembre, des affrontements font rage dans le district de Rutshuru dans la province du Nord Kivu. Plus de 90 blessés ont été soignés dans les hôpitaux de Goma et de Rutshuru. A ce jour, entre 15.000 et 20.000 personnes ont été déplacées par les combats.

Depuis le début des affrontements, 15.000 à 20.000 habitants de Sake ont pris la fuite. Cette ville se situe au sud de la province, à proximité de Goma. La plupart des déplacés sont hébergés chez l'habitant dans les villages avoisinants. Au cours du week-end, 77 blessés sont arrivés à Goma. MSF a procédé à des donations ponctuelles de matériel médical et chirurgical dans plusieurs hôpitaux de Goma.

Des combats à l'ouest de Rutshuru, près de Tongo, ont également provoqué des déplacements de population dans les villes alentours. Pour l'instant, 17 blessés graves ont été transférés à l'hôpital de Rutshuru, où travaille une équipe médicale et chirurgicale de MSF.

Une équipe évacuée, mais bloquée

Enfin, des violences ont éclaté au nord du district de Rutshuru, près de Nyanzale où une de nos équipes médicales travaillait depuis le mois d'octobre. Alors que les combats se rapprochaient de Nyanzale, nos collègues ont évacué le week-end dernier et les habitants se sont enfuis vers les villages voisins. La plupart sont depuis rentrés chez eux, les combats s'étant déplacés, mais environ 1.000 personnes originaires d'autres villages sont toujours déplacées, hébergées chez l'habitant. Pour l'heure, notre équipe évacuée de Nyanzale n'a pas pu franchir les lignes de front. Nous n'avons pas non plus réussi à envoyer du matériel médical et chirurgical pour soutenir les hôpitaux de cette zone qui reçoivent des blessés.

À lire aussi