RDC : organiser des campagnes de vaccination pour enrayer l’épidémie de rougeole

Des enfants attendent d'être vacciné contre la rougeole avec leur famille
Des enfants attendent d'être vacciné contre la rougeole avec leur famille ©Gwenn Dubourthoumieu

MSF demande que les autorités de la République Démocratique du Congo et leurs partenaires décident dès aujourd’hui du lancement des campagnes de vaccination de suivi contre la rougeole dans la province de l’Equateur et la Province Orientale.

Depuis la fin de l’année 2010, la République démocratique du Congo (RDC) est touchée par une épidémie de rougeole. A ce jour, plus de 106 000 cas ont été recensés, et plus de 1 100 personnes sont décédées, dont une majorité d’enfants.

L’épidémie a déjà affecté les provinces du Katanga, Kasaï Oriental, Kasaï Occidental, Maniema et Sud-Kivu. L’une des raisons majeures de la propagation de l’épidémie est la non-réalisation des campagnes de vaccination supplémentaires en 2010 telles qu‘initialement planifiées.

La déclaration de l’épidémie par les autorités en avril dernier a accéléré la prise de certaines des mesures nécessaires : la vaccination en urgence des enfants de moins de 5 ans et l’organisation de campagnes de suivi en juillet dernier. Au total plus de 11 millions d’enfants ont déjà été vaccinés, dont 3 millions d’enfants de moins de 15 ans avec le soutien de MSF. Ces efforts en urgence n’ont néanmoins pas permis de limiter la propagation de l’épidémie qui depuis quelques semaines a atteint la province de l’Equateur et la Province Orientale, dont les couvertures vaccinales sont très faibles.

« Des campagnes de vaccination pour la Province Orientale et la province de l’Equateur avaient été planifiées pour septembre 2011, mais la décision de les réaliser n’est toujours pas confirmée » alerte le Docteur Northan Hurtado, référent vaccination pour MSF. « La rougeole est une maladie contagieuse dont les complications peuvent être fatales. Il est encore possible d’épargner des vies en vaccinant tous les enfants de moins de 5 ans qui ne le sont pas encore ».

Les deux principaux partenaires du ministère de la Santé, que sont l’Organisation Mondiale de la Santé et l’Unicef sont mobilisés. Les vaccins sont arrivés à Kinshasa. La décision de les réaliser relève maintenant de l’entière responsabilité du gouvernement, essentiellement en ce qui concerne sa participation financière.

D’après le Docteur Laurence Sailly, coordinatrice médicale MSF en RDC « si la campagne n’est pas réalisée au mois de septembre, elle risque de devoir être reportée en raison de la saison des pluies qui rendra son organisation très difficile. Par ailleurs, la rentrée des classes renforce les risques de contamination entre les enfants ».

MSF insiste sur le risque de probable expansion de cette épidémie en Province Orientale et dans la province de l’Equateur et demande au gouvernement de garantir la réalisation dès septembre de ces activités de vaccination afin d’enrayer cette épidémie.

Dossier spécial Rougeole

Consulter le dossier rassemblant tous nos articles, vidéos, diaporamas... sur notre prise en charge des épidémies de rougeole.

À lire aussi