Soyez là où votre don sauve des vies

RDC - MSF intervient sur plusieurs épidémies

Alors que le choléra sévit dans plusieurs pays, le point sur les interventions de MSF en République Démocratique du Congo, en Ethiopie, au Darfour, au Liberia et au Pakistan pour prendre en charge les malades ou soutenir les activités mises en place par les autorités locales.

RDC : au Katanga, une flambée en janvier, une en août

Le choléra est endémique au Katanga, région au sud-est de la République Démocratique du Congo, avec des phases épidémiques à intervalles réguliers, espacées de quelques mois à quelques années. En janvier et en août 2006, des épidémies ont éclaté dans la zone de santé de Kikondja au centre de la province.

En janvier, une équipe d'urgence est intervenue pour ouvrir deux centres de traitement du choléra (CTC) et 14 unités de traitement périphériques. Pendant le pic épidémique, le nombre d'admissions est monté à plus de 300 par semaine, avant de diminuer. En avril l'épidémie arrive à sa fin. Un total de 1.742 patients ont été pris en charge.
Depuis le 13 août, une deuxième épidémie de choléra s'est déclarée au même endroit. Notre équipe a réactivé les structures et accueilli 220 malades au mois d'août. L'épidémie continue en septembre, mais le nombre de cas a fortement baissé.

La dernière épidémie de grande envergure dans cette région remonte à 2002. Les équipes de MSF avaient alors soigné 4.770 malades en huit mois.

Ethiopie : foyers multiples

Depuis le mois de juillet, plusieurs petits foyers de choléra ont été enregistrés en Ethiopie, principalement au sud d'Addis Abeba, la capitale. Début août, notre équipe s'est rendue sur Welayita pour évaluer les structures de soins mises en place par les autorités. L'équipe n'a pas relevé un niveau de mortalité important, et s'est focalisée sur un soutien matériel (perfusions, etc.) à un centre de traitement de choléra (CTC) pour en améliorer l'hygiène et renforcer la prise en charge des malades. Dans la même région, plus à l'Est, un infirmier est en cours de mission exploratoire pour voir si une intervention est nécessaire.

Dans la région de Shashéméné, une équipe de la section belge de MSF intervient en soutien aux différents CTC installés par le ministère de la Santé. La section hollandaise effectue un travail similaire dans le Tigré.

Soudan : au Darfour, diminution de l'aide, apparition du choléra

Dans les camps de déplacés du Darfour, la baisse des financements combinée à une insécurité accrue provoque une diminution de l'aide, en quantité comme en qualité. Des systèmes d'approvisionnement en eau défaillants, faute de maintenance, ont créé un terrain favorable à la propagation du choléra.

A Mornay, notre équipe a soigné 105 patients, dont 8 sont décédés, mais le nombre de nouveaux cas a fortement diminué, avec seulement 6 patients admis la première semaine de septembre. En revanche, l'épidémie n'a toujours pas atteint son pic à Niertiti et aux alentours. A Niertiti même, un centre de traitement mis en place a déjà pris en charge une soixantaine de patients. Nous intervenons également à Kutrum, où un total de 35 cas ont pour l'instant été enregistrés. En revanche, nous ne pouvons nous rendre, car la sécurité de nos équipes n'y est pas garantie, dans d'autres zones du Djebel Marra où le choléra sévit également. Nous avons demandé aux autorités sanitaires soudanaise d'y intervenir.

Liberia : la capitale touchée

Le choléra est endémique au Libéria. L'année dernière, une épidémie a touché Monrovia, la capitale, et MSF a soigné plus de 3.300 patients avaient alors été traités, intervention terminée à la fin de l'année 2005. Suite à l'apparition de nouveaux cas de choléra cet été, la section belge de Médecins Sans Frontières a relancé fin juillet son programme de soutien à l'unité de traitement du choléra de l'hôpital JFK de Monrovia. La dernière semaine d'août, 125 cas sévères y ont été admis, contre 46 la semaine précédente. Si nécessaire, un autre centre de traitement pourra être réactivé à l'hôpital Benson.

Si le nombre de cas vient à excéder la capacité du centre de traitement anti-choléra de l'hôpital JFK, MSF est prête à activer un autre centre de traitement à l'hôpital de Benson dès la semaine prochaine. MSF intervient également dans le comté de Grand Bassa, également touché par une épidémie de choléra. A ce jour, 190 cas et trois morts ont été recensés. Les activités incluent le traitement, l'hygiène, et la désinfection des puits et de l'eau potable.

Pakistan : épidémie dans le Cachemire

En juillet 2006 une épidémie de choléra a éclatée dans l'Azad Cachemire au Pakistan. Les équipes MSF ont ouvert des centres de traitement du choléra (CTC) dans les hôpitaux à Hattian, et Muzzafarabad, et des unités de traitement dans les villages alentours ainsi que dans la ville de Bagh. Les routes endommagées par le séisme d'octobre 2005 et les glissements de terrain causés par de fortes pluies rendent difficile l'accès à certaines zones. En deux mois, plus de 2.300 personnes ont été soignées par MSF en collaboration avec le ministère de la Santé du Pakistan et l'Organisation mondiale de la Santé.

À lire aussi