URGENCE GAZA

Gaza : devant le Conseil de sécurité de l'ONU, MSF dénonce
le mépris de la vie des civils et appelle à un cessez-le-feu immédiat

Lire l'article

Fonds d'urgence

Chapo

Grâce à vous, nos équipes interviennent en urgence auprès des populations qui en ont le plus besoin, partout où nous agissons.

je donne au fonds d'urgence MSF 

RCA - Témoignage en image

République Centrafricaine octobre 2008.
République Centrafricaine, octobre 2008. © Marina Espriu / MSF

Marina Espiriu est coordinatrice de projet pour MSF en République Centrafricaine. A travers ses photos, elle témoigne des conditions de vie dans le camp de déplacés de Kabo, et les difficultés auxquelles la population doit faire face.

En République Centrafricaine (RCA), on estime à près de 200 000 le nombre de personnes déplacées ayant fui leurs maisons en raison des violences.

La grande majorité d'entre elles vivent cachées en forêt ou éparpillées dans les gros bourgs de la région.

Formé en 2007, le camp de Kabo demeure le seul camp officiel pour les populations déplacées en RCA.

Marina Espiriu vient de passer six mois à Kabo, en RCA , comme coordinatrice de projet pour MSF. Son récit en images nous décrit le sort des populations vivant à Kabo.


Elle y raconte le déplacement continuel des familles fuiyant les violences qui font rage dans la région, en dépit de l'accord de paix signé entre le principal groupe rebelle et le gouvernement.

Ces populations sont aussi les victimes de bandits « coupeurs de routes », aussi connus sous le nom de « zaraguinas », qui procèdent à des kidnappings et mènent régulièrement des attaques contre leurs villages.

À lire aussi