Palestine : en Cisjordanie, la réponse de MSF face à l'augmentation des cas de coronavirus

Mariam Qabas, responsable de la promotion de la santé MSF, mène une activité de prévention de la Covid-19 avec des enfants, dans une école de Al-Ramadin, un village palestinien situé au sud-ouest d'Hébron, en Cisjordanie.
Mariam Qabas, responsable de la promotion de la santé MSF, mène une activité de prévention de la Covid-19 avec des enfants, dans une école de Al-Ramadin, un village palestinien situé au sud-ouest d'Hébron, en Cisjordanie. © MSF

Que ce soit en Cisjordanie ou dans la bande de Gaza, le nombre de cas positifs à la  Covid-19 explose en Palestine. Plus de 43 000 cas ont été confirmés en Cisjordanie depuis le début de la pandémie, avec plus d'un tiers recensés dans le gouvernorat d'Hébron. Depuis le mois d'août, MSF soutient les autorités sanitaires locales dans la lutte contre le virus.

Sur les 300 décès liés au coronavirus signalés en Palestine, près de la moitié ont été enregistrés à Hébron, une ville de 750 000 habitants. « L'état de santé des patients atteints de la Covid-19 peut se détériorer rapidement et passer du stade sévère de la maladie au stade critique. Dans cette situation, ils ont besoin de soins intensifs avec une oxygénothérapie adaptée. Nous espérons que le savoir-faire et le soutien de MSF aideront à réduire le taux de mortalité inquiétant des patients atteints du coronavirus », explique Helen Ottens-Patterson, conseillère médicale MSF à Hébron. 

Soutien aux hôpitaux

« Hébron est l'épicentre de l'épidémie en Palestine depuis quelques mois déjà, indique Helen Ottens-Patterson. La Covid-19 est une nouvelle maladie et nécessite une attention particulière, notamment dans les endroits où l’accès des personnes aux soins de santé est déjà très limité, comme c'est le cas dans les territoires palestiniens occupés. MSF a accumulé une expérience dans la réponse aux épidémies au cours des dernières décennies et à la Covid-19 en particulier au cours des derniers mois. Nous travaillons à Hébron depuis plus de 20 ans, il était donc logique d’aider le système de santé local à faire face à ce nouveau défi. »

La réponse de MSF à Hébron se concentre sur un appui au système de santé en matière de prévention et de contrôle des infections. Les équipes apportent également un soutien technique à l’unité de soins intensifs de l’hôpital de Dura, l’un des principaux hôpitaux de la ville prenant en charge les patients atteints par le coronavirus. Plus de 550 patients y ont été admis depuis son ouverture début juillet et sa capacité d'accueil pour les patients Covid-19 s'élève désormais à 80 lits, dont huit lits de soins intensifs avec ventilateurs. Depuis septembre, MSF fournit également un soutien technique à l'hôpital d'Alia, qui admet également des patients atteints de la maladie.

 

 Dans le gouvernorat d’Hébron, Nader Owidat, conseiller-éducateur MSF, mène des activités de promotion de la santé auprès des enfants.
Dans le gouvernorat d’Hébron, Nader Owidat, conseiller-éducateur MSF, mène des activités de promotion de la santé auprès des enfants. © MSF

Les équipes MSF offrent une formation pratique au personnel des hôpitaux de Dura et d'Alia, notamment sur l'utilisation des équipements de protection individuelle, la gestion des déchets infectieux, les processus de nettoyage et sur les traitements à base d'oxygénothérapie. 

Prévention de la maladie

Fournir un traitement aux patients déjà infectés par la Covid-19 ne suffit pas à ralentir la courbe des contaminations et des décès. « Nous devons également soutenir les efforts en termes de prévention, afin que les gens ne soient pas infectés », déclare Katharina Lange, coordinatrice du projet MSF à Hébron. 

Les équipes MSF ont ainsi mené des activités de promotion de la santé dans les quartiers de la ville les plus touchés. Elles ont également distribué des kits d'hygiène et des masques réutilisables aux personnes les plus vulnérables face à la maladie. « Les gens doivent savoir comment se protéger correctement et protéger également leurs proches avant qu’il ne soit trop tard et qu’ils ne tombent malades », précise Katharina Lange. MSF prévoit ainsi de lancer des activités de promotion de la santé dans les hôpitaux de Dura et d'Alia.

En Cisjordanie, Nader Owidat, conseiller-éducateur MSF, intervient auprès des enfants pour mener des actions de prévention de la Covid-19.
En Cisjordanie, Nader Owidat, conseiller-éducateur MSF, intervient auprès des enfants pour mener des actions de prévention de la Covid-19. © MSF

Suivi de santé mentale

La réponse de MSF au coronavirus à Hébron passe également par une intensification de ses activités de santé mentale. Depuis mars, les conseillers MSF ont commencé à accompagner les patients atteints de la Covid-19 et leurs familles, ainsi que le personnel de santé en première ligne. 

Ce volet d'intervention s'inscrit dans le programme de soutien psychologique à long terme de MSF à Hébron qui, depuis 2001, s'adresse aux adultes, adolescents et enfants qui ont été touchés, directement ou indirectement, par la violence du conflit. Les équipes psychosociales de MSF proposent des séances individuelles et collectives mais également des séances de psychothérapie dans le gouvernorat. 

« La santé mentale des personnes est tout aussi importante que leur bien-être physique, nous essayons donc vraiment d’aborder ces deux aspects dans notre réponse à la Covid-19. Nous sommes actuellement en contact avec d'autres établissements de santé pour étendre davantage notre soutien à ceux qui en ont besoin », conclut Katharina Lange.

 

À lire aussi