Fonds d’urgence COVID-19

Donnez à nos équipes les moyens de faire face à l’épidémie et à ses conséquences sur nos terrains d’intervention.

Je donne

Pakistan : MSF étend ses activités à d’autres provinces

Au Pakistan 1300 personnels nationaux et internationaux de Médecins Sans Frontières sont désormais à pied d\'œuvre pour venir en aide aux populations sinistrées par les inondations. MSF mène actuellement des activités sur plus de 15 sites dans les
© Ton Koene

Au Pakistan, 1300 personnels nationaux et internationaux de Médecins Sans Frontières sont désormais à pied d\'œuvre pour venir en aide aux populations sinistrées par les inondations. MSF mène actuellement des activités sur plus de 15 sites dans les provinces du Khyber Pakhtunkhwa, du Pendjab, du Baloutchistan et du Sind.

En trois semaines, MSF a mené plus de 13 000 consultations médicales et a mis en place neuf dispensaires mobiles. Les équipes ont distribué près de 9 000 kits de biens de première nécessité ainsi que 4 700 tentes. Chaque jour, elles fournissent également 480 000 litres d'eau potable aux personnes affectées par la catastrophe.

Face à l'ampleur des inondations, MSF continue d'étendre ses activités, notamment dans les provinces du Pendjab et du Sind. « Au regard des conditions de vie actuelles, du manque d'accès à l'eau potable et à l'hygiène, il y a de vrais risques de gastroentérite ou de diarrhées aqueuses aiguës » explique le Dr Ahmed Mukhtar, coordinateur médical MSF au Pakistan.

MSF met en place de nouveaux centres de traitement de la diarrhée, comme à Kot Addu, dans la province du Pendjab. « Kot Addu semble être la ville la plus affectée de la province. L'hôpital est la seule structure fonctionnelle à 100% pour une population d'un million de personnes. Nous avons ouvert le 20 août un centre de traitement des diarrhées aqueuses aiguës dans l'enceinte de l'hôpital car les patients n'étaient pas pris en charge » explique Michèle Beck, infirmière pour MSF. L'unité, qui dispose de 30 lits, affiche complet. Sa capacité d'accueil est donc augmentée à 100 lits dès ce mardi 24 août.

Des évaluations sont également menées dans la province du Sind, où les équipes rapportent plusieurs cas de diarrhées parmi les populations déplacées. MSF y étudie actuellement les possibilités d'ouverture d'un nouveau projet de santé primaire, accompagné de distributions de biens de première nécessité.

À Sukkur, dans la province du Sind, MSF a récemment mis en place trois cliniques mobiles pour apporter des soins gratuits et distribuer des biens de première nécessité aux communautés touchées par les inondations. Chaque jour, les équipes médicales reçoivent notamment de nombreux bébés et jeunes enfants qui présentent des besoins médicaux urgents. Dans la ville de Sukkur, MSF soutient désormais une unité pédiatrique de 30 lits destinée aux enfants de moins de 5 ans.

 

DossierDossier spécial inondations au Pakistan

 

À lire aussi