Soyez là où votre don sauve des vies

Pakistan : MSF continue d\'étendre ses activités suite aux inondations

Au Baloutchistan MSF a distribué 1 000 kits de biens de première nécessité  Août 2010
Au Baloutchistan, MSF a distribué 1 000 kits de biens de première nécessité - Août 2010 © MSF

Les chiffres officiels font maintenant état de plus de 1 400 morts et de plus de 3 millions de personnes affectées par les inondations.

Au Pakistan, si certaines zones deviennent plus accessibles grâce au recul des eaux, de nouvelles pluies sont attendues dans les jours à venir et pourraient provoquer de nouvelles inondations dans des zones jusque-là épargnées.

L'objectif des équipes de MSF est pour l'instant d'étendre les activités liées à l'approvisionnement en eau potable et d'améliorer les conditions d'hygiène dans le but de prévenir la prolifération des infections respiratoires. MSF met en place des équipes mobiles afin de dispenser les premiers soins et de distribuer des biens de première nécessité.

Au niveau médical, les priorités concernent l'accès aux soins des patients présentant des cas de maladie chronique, l'orientation des cas compliqués vers des structures de soins appropriées, le suivi des traitements pour la malnutrition et les donations de médicaments aux hôpitaux. MSF surveille également la situation épidémiologique. Les femmes et les enfants reçoivent une attention particulière.

Au total, 1 000 kits de biens de première nécessité ont pour l'instant été distribués pour l'instant à Bhaktirabad et Fadfedar, dans la province du Baloutchistan. MSF prévoit une augmentation de ce chiffre dans les jours à venir.

MSF continue également d'apporter un soutien aux structures médicales de base dans les districts de Peshawar et Nowshera, et un support aux consultations externes est également en cours au centre de santé rural de Pabbi. Enfin, un soutien à l'hôpital du district de Nowshera est prévu (pour les consultations externes et les urgences), une fois l'hôpital rééquipé et l'eau évacuée.

Les missions exploratoires se poursuivent dans les districts de Swat, Dir et Peshawar, dans la province de Khyber Pakhtunkhwa, ainsi que dans d'autres zones de la province du Baloutchistan. Les équipes veulent se diriger vers le nord de Swat, sévèrement touché, mais ne peuvent traverser la rivière pour l'instant à cause de l'effondrement des ponts et des autres structures endommagées. Les militaires travaillent en ce moment à la construction d'un pont permettant de rétablir l'accès à cette zone.

13 expatriés sont actuellement en route pour le Pakistan afin de prêter main forte à l'équipe sur le terrain.

Un avion cargo partira à la fin de la semaine pour acheminer 50 tonnes de matériels logistiques d'assainissement de l'eau, ainsi que des kits choléra.

Les équipes surveillent de très près les éventuelles apparitions de cas de choléra et se tiennent prêtes à recevoir les patients dans les centres de traitement (CTC) dans les districts de Dir, Swat et Charsadda. Un cas confirmé de choléra a déjà été enregistré à Swat.

L'évaluation en hélicoptère de certaines zones inaccessibles par la route a été repoussée, mais sera vraisemblablement planifié dans les prochains jours.

 

DossierDossier spécial inondations au Pakistan

 

À lire aussi