Fonds d’urgence COVID-19

Donnez à nos équipes les moyens de faire face à l’épidémie et à ses conséquences sur nos terrains d’intervention.

Je donne

Ouganda - L'urgence de vacciner

70 000 réfugiés venus du Soudan du Sud vivent dans le district d’Adjumani, dans le nord de l'Ouganda. Ces personnes, et tout particulièrement les enfants, sont vulnérables face à des maladies pourtant évitables.
Les médecins qui travaillent dans les camps de réfugiés le savent : des épidémies se déclenchent facilement dans ce genre de contexte... Pour les éviter, il faudrait généraliser une pratique qui reste encore exceptionnelle : organiser des campagnes de vaccination en urgence.

Les enfants, particulièrement fragiles, peuvent mourir d'une simple infection respiratoire. Pourtant, il existe un vaccin, le PCV, qui les protège contre l’une des principales bactéries responsable de la pneumonie.
En juillet dernier, en Ouganda, 10 000 enfants de moins de deux ans ont reçu le vaccin PCV. Les bénéficiaires : les réfugiés, mais aussi les communautés locales, affectées par ces arrivées massives.

Soudan du Sud en 2013, Ouganda aujourd’hui, et bientôt Ethiopie... MSF a décidé de généraliser ces campagnes de vaccination lors de déplacement de population, pour protéger les plus vulnérables des maladies évitables. Mais pour y arriver, il faut que les obstacles qui existent aujourd'hui, parmi lesquels le prix très élevé du vaccin PCV, soient levés.

Aller plus loin

À lire aussi