URGENCE GAZA

Ouganda : des milliers de Congolais chassés par les violences

Depuis mi-juillet, des dizaines de milliers de réfugiés ont fui les violences du Nord-Kivu, en RDC. 22 000 personnes vivent dans le camp de transit de Bubukwanga, en Ouganda.

Nous sommes à Bubukwanga, non loin de la frontière avec la République démocratique du Congo. Ce camp prévu à la base pour 12 000 personnes en compte aujourd'hui le double. Et l'arrivée des pluies risque de voir les conditions de vie des réfugiés se dégrader.

Dans ces conditions, maintenir une hygiène acceptable, afin d’éviter la propagation de maladies est un véritable défi. Les équipes MSF prennent donc en charge l’approvisionnement en eau potable et la construction de latrines.

MSF offre aussi des soins de santé aux mères et aux enfants et prend en charge la vaccination et le traitement de la malnutrition. Chaque jour, environ 300 personnes se rendent dans la structure de santé pour y recevoir une consultation, le plus souvent pour des infections respiratoires, du paludisme ou des diarrhées. Enfin, les victimes de violence sexuelle peuvent également recevoir une prise en charge ici.

Depuis la fin août, les réfugiés sont peu à peu transférés vers un nouveau camp, permanent celui-ci, à 150 km du premier.
MSF suit les réfugiés et transfère peu à peu ses activités vers le nouveau camp. Un poste de santé au niveau de la zone d’accueil permet de repérer rapidement les besoins et d’assurer la continuité du traitement des enfants malnutris.

En savoir plus : Ouganda : MSF renforce son assistance auprès des réfugiés qui fuient les violences en RDC

À lire aussi