MSF poursuit ses activités au Mali

Konna au Mali. Janvier 2013
Konna, au Mali. Janvier 2013 ©MSF

Trois semaines après le début des opérations militaires dans le nord du Mali, Médecins Sans Frontières (MSF) continue de travailler dans les régions de Mopti, Gao, Ansango, Konna, Douentza et Tombouctou, en fournissant des soins médicaux vitaux et de la chirurgie d'urgence pour les patients.

Fournir l’essentiel des soins médicaux primaires et secondaires

A Konna, zone charnière entre le nord et le sud du Mali où MSF a eu accès la semaine dernière, les équipes ont déjà fourni plus de 600 consultations. S’étant établie dans le centre de santé après que le personnel médical ait fui la seule structure médicale dans la ville, MSF a traité quatre patients dont trois étaient des enfants blessés après avoir joué avec des munitions non explosées. Les enfants ont été stabilisés dans le centre de Konna, puis transférés à proximité à l'hôpital de Sévaré pour poursuivre le traitement.

Plus au nord, à Douentza, MSF continue de travailler à l'hôpital de la ville. Le personnel médical est resté à l'hôpital toute la journée pendant les bombardements intenses de la ville et a réalisé environ 450 consultations médicales par semaine. Avec aujourd'hui une situation plus calme, le nombre de consultations hebdomadaires a augmenté légèrement, revenant à une moyenne de 500 par semaine. Les médecins ont aussi soigné trois blessés par balles le 29 janvier, et ont référé un blessé à l'hôpital de Sévaré. Les cliniques mobiles restent suspendues en raison de la présence de mines dans la région. MSF a également augmenté sa capacité chirurgicale et réapprovisionné ses fournitures médicales afin de renforcer les services médicaux procurés à la population.

A Tombouctou, les activités médicales sont en cours, en pédiatrie, obstétrique, urgences et soins chirurgicaux. Au cours des 20 derniers jours, MSF a traité près de 30 blessés à l'hôpital de Tombouctou. Depuis janvier, les équipes sur le terrain ont mené quelque 9000 consultations médicales régulières dans la région. Des fournitures médicales et des médicaments ont été livrés à neuf centres de santé que MSF soutient dans la région de Tombouctou.

MSF travaille dans la région de Tombouctou depuis plus de 10 mois et continue de traiter un grand nombre de patients. En 2012, MSF a assuré 50 000 consultations médicales (environ un tiers d'entre elles pour le paludisme), a hospitalisé 1 600 personnes et a effectué plus de 400 opérations.

Activités à Gao

MSF travaille dans deux centres de santé dans et autour de Gao, dans les communautés de Wabaria et Sossokoira. Les activités de Chabaria, ont été temporairement suspendues en raison de problèmes de sécurité. Chaque jour, les équipes médicales effectuent environ une soixantaine de consultations dans chaque centre. Ce nombre est resté stable alors que le conflit s'est intensifié, mais MSF a dû suspendre ses activités de cliniques mobiles qui donnaient accès à des soins médicaux aux personnes qui ne pouvaient atteindre l'un des postes fixes.

Plus au sud, à Ansongo, MSF fournit des soins primaires et secondaires, ainsi que des soins chirurgicaux, à l'hôpital local, tout en assurant la livraison de fournitures et de médicaments afin que les équipes puissent réagir efficacement en cas d'afflux de blessés.

Préoccupation pour les personnes déplacées

L'Organisation des Nations Unies a enregistré 380 000 Maliens déplacés à l'intérieur ou vivant en tant que réfugiés dans les pays voisins depuis le début de 2012. L'agence indique que plus de 150 000 réfugiés ont également fui vers la Mauritanie, le Niger, le Burkina Faso et l'Algérie, avec environ 6 000 nouveaux réfugiés enregistrés en Mauritanie, au Niger et au Burkina Faso en janvier.


MSF travaille à Mopti, Gao, Ansango, Konna, Douentza et Tombouctou, ainsi que dans la partie sud du Mali, avec un programme exhaustif pédiatrique (soins primaires et secondaires, soins préventifs et curatifs) dans la région de Sikasso et fournit des soins aux réfugiés maliens présents au Burkina Faso, en Mauritanie et au Niger.

Carte des activités de MSF

À lire aussi