Fonds d’urgence COVID-19

Donnez à nos équipes les moyens de faire face à l’épidémie et à ses conséquences sur nos terrains d’intervention.

Je donne

"M. Poutine, le sort de notre volontaire est entre vos mains!"

MSF
MSF

Lors d'un point presse improvisé à Paris, près de l'Elysée, MSF a rappelé à M. Poutine, qui déjeunait avec le Président Chirac, sa responsabilité pour la libération de son volontaire Arjan Erkel, otage depuis 14 mois.

Sur l'avenue des Champs-Elysées, devant une banderole déployée à l'effigie d'Arjan, une quinzaine de volontaires MSF ont partagé un verre de vodka à la libération d'Arjan.

Rafael Vilasanjuan, Secrétaire international de Médecins Sans Frontières, et Jean-Christophe Azé, responsable de la cellule de crise pour la libération de l'otage à Genève, ont rappelé que "le sort d'Arjan est entre les mains du président russe. Peu de progrès ont été accomplis jusqu'ici, ce qui laisse une grande marge de progression pour, enfin, obtenir la libération de notre ami et collègue."

Arjan Erkel a été enlevé le 12 août 2002 au Daguestan, république frontalière de la Tchétchénie, et est toujours porté disparu.

Le cas d'Arjan est régulièrement évoqué dans les rencontres diplomatiques avec les officiels russes et, tout récemment, à Rome, par Silvio Berlusconi, qui occupe en ce moment la présidence de l'Union Européenne. Les dernières preuves de vie ont été reçues le 31 juillet dernier, sous forme de photos et de deux lettres manuscrites d'Arjan.

À lire aussi