Être généreux ici, c’est soutenir nos médecins sur tous les terrains

Être généreux ici, c'est soutenir nos médecins sur tous les terrains

En savoir plus

Les deux membres de MSF enlevés en Somalie ont été libérés

Jamaame Somalie juillet 2007.
Jamaame, Somalie, juillet 2007. © William Martin

La section belge de MSF confirme que les deux membres de son personnel enlevés le 19 avril dans la région de Bakool, dans le sud-ouest de la Somalie, ont été libérés aujourd'hui.

La section belge de MSF confirme que les deux membres de son personnel enlevés le 19 avril dans la région de Bakool, dans le sud-ouest de la Somalie, ont été libérés aujourd'hui.

28 avril 2009 - Les deux membres de Médecins Sans Frontières enlevés le 19 avril dernier dans la région de Bakool en Somalie, ont été libérés.

"Notre organisation est extrêmement soulagée de savoir nos collègues libres et en bonne santé," a déclaré Dag Horntvedt, chef de mission ad interim pour MSF en Somalie. "Les familles ont été informées et leur joie est immense. Notre priorité actuelle est de veiller à ce que nos collègues, leurs familles et leurs amis puissent être réunis le plus rapidement possible. Nous leur apporterons tout le soutien nécessaire de manière à ce qu'ils puissent surmonter ce qui vient de se passer."

Le médecin belge, et le coordinateur médical hollandais ont été enlevés alors qu'ils effectuaient une visite de supervision medicale à Radbhure. A plusieurs reprises, ils ont eu la possibilité de rentrer en contact avec leurs familles, leurs collègues, et certains médias; ils ont ainsi été en mesure de confirmer qu'ils allaient aussi bien que possible.

 

"La libération de nos collègues a été rendue possible par la forte mobilisation des différentes communautés et autorités à Bakool et à Bay, de même que dans le reste de la Somalie," a expliqué Dag Horntvedt.

"Leur mobilisation spontanée et immediate a fait toute la différence. Ce soutien démontre la reconnaissance que les différentes communautés et les autorités ont à l'égard du travail effectué par les équipes somaliennes et internationales d'MSF pour venir en aide à leur population."

Dag Horntvedt a également exprimé l'indignation de Médecins Sans Frontières face à l'enlèvement des membres de son équipe. "Dans un pays comme la Somalie, où tant de personnes dépendent de l'assistance humanitaire internationale, de tels actes ont la capacité de mettre en danger l'aide médicale donnée à la population."


Activités de MSF dans la région de Bakool et ailleurs en Somalie :

Dans la région de Bakool, Somalie, MSF gère un centre de santé de 300 lits à Huddur (capitale de la region), dans une région d'approximativement de 250,000 personnes. Nous gérons au sein de ce centre de santé les services suivants: un service de consultations externes avec une unité mère enfant, un service de consultations internes pour adultes et une unité pédiatrique; une unité de prise en charge de la maladie de Kala azar, la tuberculose et des activités nutritionnelle. Nous gérons également 4 postes de santé dans la région de Bakool et un dans la région voisine de Bay.

En 2008, MSF a admit plus de 3662 patients dans le centre de santé de Huddur. 933 personnes ont eu accès à un traitement pour la maladie de Kala azar, 113 pour la tuberculose. 371 accouchements ont été pris en charge. 570 enfants ont été traités pour des cas de malnutrition sévère. 52,000 consultations externes ont été assurées dans le centre et postes de santé soutenus par MSF. De nombreuses vaccinations ont également été entreprises pour les enfants.

MSF a commencé à travailler en Somalie en 1991. En 2008, les équipes d'MSF ont assuré dans le pays plus de 800 000 consultations médicales. En termes d'offres de soins gratuits pour la population, MSF est l'organisation médicale la plus importante dans la région centrale et le sud de la Somalie. Nous avons des activités médicales dans 9 régions somaliennes aujourd'hui (santé primaire, appui aux hopitaux, prise en charge de la malnutrition, tuberculose, kala azar, chirurgie de guerre. En raison des conditions précaires de sécurité, MSF n'a pas de personnel international basé en permanence dans le pays. Les activités médicales et humanitaires se poursuivent dans le pays grâce à l'équipe somalienne de MSF, et ce avec l'appui à partir de Nairobi de notre équipe internationale qui visite les projets et apporte son soutien aussi souvent que possible.


23 avril 2009 - Deux membres de MSF enlevés en somalie

Médecins Sans Frontières souhaite exprimer sa gratitude pour les messages qu'elle reçoit chaque jour du public concernant la santé de ses deux collègues enlevés en Somalie.

L'organisation travaille sans relâche pour essayer d'obtenir une libération en toute sécurité de son équipe. Etant donné le caractère très sensible de la situation, MSF ne souhaite commenter aucune information ni rumeur en relation avec l'enlèvement. MSF demande également que la vie privée des familles et amis de ses deux collègues soit respectée.

> Sur l'enlèvement

> MSF en Somalie


22 avril 2009 - Nos deux collègues enlevés en Somalie sont en bonne santé

Contrairement à certaines informations rapportées dans la journée par des médias, Médecins Sans frontières déclare disposer d'informations selon lesquelles ses deux collègues retenus en captivité en Somalie sont en bonne santé et reçoivent une alimentation correcte.

Ces sources d'informations sont fiables mais l'organisation ne peut révéler comment elle les a obtenues. MSF regrette que des informations inexactes circulent à propos de ses deux collègues enlevés car celles-ci sont extrêmement douloureuses pour leurs familles et leurs amis.

 

21 avril 2009 -  MSF confirme que deux membres de son personnel ont été enlevés hier au sud-ouest de la Somalie

Il s'agit d'un médecin de nationalité belge et d'un infirmier néerlandais. Ils revenaient d'une visite d'encadrement médical quand ils ont été arrêtés par un groupe d'hommes armés, sur la route entre Rabdhore et Hudur. Les deux expatriés ont été enlevés alors que tous leurs collègues somaliens ont pu repartir.

Pour autant que l'on sache, aucune violence n'a été utilisée lors de l'enlèvement en dehors de tirs en l'air. Trois voitures ont également été volées mais elles ont été retrouvées un peu plus tard, abandonnées non loin du lieu de l'enlèvement. Jusqu'à présent, MSF n'a pas pu rétablir le contact avec les deux membres du personnel enlevés.

MSF est la principale organisation proposant des soins de santé gratuits dans le centre et le sud de la Somalie. MSF offre des soins de santé primaires, traite la malnutrition, fournit une aide aux personnes déplacées, pratique des interventions chirurgicales et distribue eau et biens de première nécessité dans neuf régions.

Compte tenu de la situation sécuritaire très instable, MSF n'a actuellement pas de personnel international basé dans le pays de façon permanente. Le personnel somalien, avec l'aide d'une équipe de coordination qui est basée à Nairobi et se rend sur place pour apporter un soutien lorsque cela est possible, assure la continuité des programmes, ce qui permet de poursuivre le travail humanitaire vital mené par l'organisation.

MSF met tout en œuvre pour garantir le retour rapide de ses collègues sains et saufs. Pour l'heure, nos pensées sont avec eux et leur famille. Vu la situation délicate et le respect que l'on doit aux familles, MSF n'est actuellement pas en mesure de fournir de plus amples informations.

À lire aussi