Kenya : les équipes médicales MSF soignent plus de 70 blessés à Garissa

Prise en charge des blessés à Garissa au Kenya.
Prise en charge des blessés à Garissa, au Kenya. ©MSF

Faisant suite aux attaques perpétrées à Garissa le jeudi 2 avril, une équipe médicale de Médecins Sans Frontières soutient le ministère de la santé Kenyan dans l'hôpital de Garissa. MSF soigne les survivants blessés par balle, d'explosions et les victimes de bris de glaces.

Selon Charles Gaudry, chef de mission de MSF au Kenya: « Notre équipe travaille sans relâche depuis jeudi après-midi pour fournir une assistance aux équipes de l'hôpital de Garissa suite aux afflux de blessés. Nous avons soigné 70 blessés. Nous apportons un soutien lors du triage, pour les soins d'urgence et pour le service de chirurgie ».

L'équipe MSF est composée d'un médecin, quatre infirmiers, cinq praticiens cliniques et deux logisticiens. Depuis ce matin, MSF est présente à l'aéroport de Garissa où des centaines d'étudiants ont passé la nuit après avoir été évacués. Les étudiants seront transportés dans les prochaines heures par les autorités kenyanes.

« La situation est extrêmement difficile et les étudiants sont en état de choc, explique le Dr. Bashir Abdiweli, qui coordonne la réponse de MSF à Garissa. Nous soignons principalement des blessures occasionnées lors de la fuite. Des blessés ont été transférés à l'hôpital notamment pour des soins de soutien post-traumatiques ».

Médecins sans Frontières intervient au Kenya depuis 1987 en fournissant des soins médicaux autour du sida, la tuberculose et les violences sexuelles  dans des bidonvilles à Mathare et Kibéra à Nairobi. MSF gère aussi un service de maternité pour les urgences obstétriques. A Homa Bay, MSF a un programme sida. MSF travaille, enfin,  dans le camp de réfugiés de Dadaab, à Dagahaley, pour délivrer des soins hospitaliers et de santé primaire.

À lire aussi