Japon : premières évaluations dans les zones sinistrées après le séisme

Dans le nord est du Japon
Dans le nord-est du Japon ©REUTERS/ Yomiuri Yomiuri

Les équipes MSF ont commencé les évaluations après le séisme et les tsunamis qui ont affecté le Japon.

Samedi soir heure locale, l'équipe d'évaluation MSF a atteint la région du nord-est du Japon affectée par le séisme. « Dans certains endroits, maisons et bâtiments ont été complètement détruits. Si la population locale dit que le niveau des eaux dû au tsunami a baissé depuis hier, il y a encore beaucoup d'inondations», a déclaré Mikiko Dotsu, coordonnateur de l’équipe MSF.

Dans le centre d'évacuation de la ville de Sendai, l’état de santé d’une centaine de personnes que l’équipe a rencontrées ne présente pas d’inquiétude particulière. A priori, les besoins médicaux semblent assurés. « D’après les autorités, 90 équipes d’assistance médicale d’urgence seraient dorénavant à pied d’oeuvre dans la préfecture de Miyagi. Elles semblent disposer d’une capacité d’assistance suffisante. Un système de référence est déjà mis en place et les hôpitaux fonctionnent » a déclaré Mikiko.

En dehors de la situation médicale, les habitants de Sendai font face à plusieurs difficultés. « Pour le moment, il y a très peu d'électricité et d’approvisionnement en eau. Les gens ont besoin de nourriture, de couvertures et d'eau. A l’heure actuelle, ces besoins sont plus importants que les besoins médicaux », a déclaré le coordinateur de l'évaluation.

L'équipe continue les évaluations, et sera bientôt rejointe par d'autres personnels soignants et des logisticiens de MSF.

 

À lire aussi