Fonds d’urgence COVID-19

Donnez à nos équipes les moyens de faire face à l’épidémie et à ses conséquences sur nos terrains d’intervention.

Je donne

Haïti - Quand la crise flambe dans un pays pauvre

Alors que la situation est confuse en Haïti, les équipes de MSF - 15
expatriés et 85 Haïtiens - continuent d'assurer les soins dans
différents hôpitaux du pays. La question de l'approvisionnement en
médicaments et de la poursuite des activités hospitalières est
cependant de plus en plus criante. Par ailleurs, dans certaines villes,
la situation nutritionnelle déjà fragile des populations risquerait de
s'aggraver à la moindre rupture dans la chaîne alimentaire.

Alors que la situation est confuse en Haïti, les équipes de MSF - 15 expatriés et 85 Haïtiens - continuent d'assurer les soins dans différents hôpitaux du pays. La question de l'approvisionnement en médicaments et de la poursuite des activités hospitalières est cependant de plus en plus criante.

Avec la dégradation rapide des conditions de sécurité dans l'ensemble du pays, l'accès aux soins des populations est menacé par la fuite des personnels de santé, les difficultés de déplacements et les problèmes d'approvisionnements qui en découlent.
illustration
Haiti - février 2003
A Haïti, MSF délivre des soins gratuitement alors que beaucoup d'hôpitaux sont payants.

A Saint-Marc, à l'ouest du pays, l'hôpital de Saint-Nicolas continue d'accueillir les malades grâce à la présence de MSF qui tente de maintenir l'activité malgré le départ d'une partie du personnel médical (lire notre article du 24 février).

A Gonaïves où MSF a mené une mission exploratoire, c'est l'alimentation des populations qui est le plus inquiétant. En effet, cette population aux très faibles revenus, ne pouvant pas toujours se nourrir convenablement, souffrirait très rapidement de la moindre rupture dans la chaîne d'approvisionnement alimentaire.

À lire aussi