Fonds d’urgence COVID-19

Donnez à nos équipes les moyens de faire face à l’épidémie et à ses conséquences sur nos terrains d’intervention.

Je donne

Génériques : une performance street art pour dénoncer les attaques de Novartis

La compagnie pharmaceutique suisse Novartis s’en remet à la Cour suprême indienne aujourd’hui à New Delhi, en Inde, dans une dernière tentative pour saper une disposition clef de la législation indienne sur les brevets visant à préserver la santé publique. Cette section a été spécialement conçue pour empêcher les pratiques abusives des fabricants de médicaments en termes de brevets leur permettant de maintenir des prix élevés. En cas de succès, cette action aurait un impact dévastateur sur l’accès aux médicaments essentiels à travers le monde en développement. Pour mener à bien son travail dans les 68 pays où elle est présente, MSF compte sur des médicaments génériques abordables produits en Inde.

« Depuis six ans, Novartis essaye d’intimider l’Inde pour qu’elle change une partie de sa législation sur les brevets qui protège l’accès des populations à des médicaments abordables et non pas les profits des entreprises », déclare Leena Menghaney, directrice de la campagne d’accès aux médicaments de MSF en Inde. « Le système actuel de l’Inde a été conçu pour empêcher les fabricants de médicaments de prolonger leur monopole en déposant de façon répétée de nouveaux brevets sur le même médicament. »

Pour en savoir plus sur le procès intenté par Novartis contre l'Inde, consultez notre dossier spécial.

Une performance artistique pour alerter contre Novartis

En juillet dernier, à l'occasion de la date initiale de l'ouverture du procès - qui ensuite été repoussé deux fois, jusqu'en septembre - MSF avait organisé un évènement de street art avec l'artiste Thom Thom dans le but d'alerter l'opinion au sujet des attaques de Novartis contre les médicaments génériques.

Vous aussi, mobilisez-vous en quelques clics sur les réseaux sociaux!

Comment faire? Utilisez l'un de nos tweets ou statuts Facebook pré-écrits, relayez nos infos et partagez nos vidéos avec vos réseaux.
Cliquez-ici pour découvrir toutes les astuces afin d'agir en quelques secondes.

À lire aussi