URGENCE GAZA

Gaza : devant le Conseil de sécurité de l'ONU, MSF dénonce
le mépris de la vie des civils et appelle à un cessez-le-feu immédiat

Lire l'article

Fonds d'urgence

Chapo

Grâce à vous, nos équipes interviennent en urgence auprès des populations qui en ont le plus besoin, partout où nous agissons.

je donne au fonds d'urgence MSF 

Gaza : réapprendre les gestes du quotidien

Conséquence des blocus israéliens et égyptiens, les gazaouis, dans les Territoires palestiniens, sont de plus en plus privés d'électricité. Générateurs électriques et bouteilles de gaz de mauvaise qualité sont sources d'accidents graves et fréquents.

Devant la clinique post opératoire de MSF, Mo'men attend son rendez-vous avec le kinésithérapeute. Hospitalisé en janvier 2013 après avoir été gravement brûlé, il bénéficie désormais d'un suivi quotidien.

Abd El Hamid, le physiothérapeute, commence par masser les cicatrices de Mo'men, pour que sa peau reste élastique et ne se rétracte pas. Les exercices qui suivent visent à faire travailler ses muscles.

En janvier 2013, Mo'men était sur le toit de sa maison pour remplir le générateur de fioul, lorsque celui s'enflamma. Brûlé à 65%, il a passé plus de deux mois dans le coma, et subi une dizaine d'opérations. A son arrivée à la clinique, il ne pouvait pas marcher. Mais ses progrès sont rapides, et d'après le physiothérapeute, Mo'men pourra terminer ses séances au printemps prochain.

En savoir plus sur ce programme : Gaza : la physiothérapie au service des patients en soins intensifs

À lire aussi