France, donatrice et poète

L'enchantement du monde
L'enchantement du monde ©MSF

France est retraitée. Elle soutient Médecins Sans Frontières depuis 2006, d'une manière assez inattendue : France écrit et vend ses recueils de poèmes au profit de MSF.

MSF : Comment avez-vous eu l’idée d’écrire des recueils de poésie au profit de MSF ?

France : J’écris des poèmes depuis toujours, c’est ma passion. Je faisais des recueils de poésies dans les années 80. J’ai repris il y a 3 ans, en 2008. Et je me suis dis que cela pouvait servir à quelque chose, je pouvais mettre ma passion au service d’une cause.

 

MSF : Pourquoi MSF ?

France : Il y a 40 ans, j’ai fait du bénévolat en Afrique pour les Volontaires du progrès et j’étais très souvent en contact avec des médecins là-bas. J’ai vu le travail qu’ils accomplissaient et lorsque je me suis remise à écrire, j’ai souhaité soutenir l’action de médecins et j’ai choisi Médecins Sans Frontières.

De plus, j’ai trouvé cela très courageux et honnête d’avoir été la seule association à dire stop aux dons au moment du Tsunami.

 

MSF : Qui sont vos donateurs ? Comment faites vous pour faire connaître votre démarche ?

France : Je suis bénévole auprès d’associations et je vends ce recueil auprès de mes amis et auprès des bénévoles d’associations diverses, par le bouche à oreille. Chaque année 50 donateurs se mobilisent.

 

 

 

 

 

 

Femmes d'Afrique

Extrait du recueil de poésies contemporaines « L’enchantement du monde » de France Vincent.

 

Afrique, tu es là devant moi à travers tes femmes, Elles me regardent, telles des gazelles apeurées. Elles viennent du Tchad, du Sénégal, de l’Angola…. Ces femmes me scrutent, la voie frêle, Comme posée sur des rayons de soleil, Les « r » sont abolis discrètement comme envolés avec le vent.

À lire aussi