Fonds d’urgence COVID-19

Donnez à nos équipes les moyens de faire face à l’épidémie et à ses conséquences sur nos terrains d’intervention.

Je donne

Fièvre Ebola en RDC

RDC Kasaï Occidental. Intervention de MSF suite à l'épidémie Ebola de 2007
RDC, Kasaï Occidental. Intervention de MSF suite à l'épidémie Ebola de 2007, © Pascale Zintzen / MSF, septembre 2007

Depuis le 27 novembre dernier, une épidémie d'Ebola sévit dans la province du Kasaï Occidental, au centre de la République démocratique du Congo. Confirmée récemment par l'étude d'échantillons sanguins expédiés au Gabon, cette fièvre hémorragique aurait à ce jour frappé 35 personnes, entraînant le décès d'onze d'entre elles.

Depuis le 27 novembre dernier, une épidémie d'Ebola sévit dans la province du Kasaï Occidental, au centre de la République démocratique du Congo. Confirmée récemment par l'étude d'échantillons sanguins expédiés au Gabon, cette fièvre hémorragique aurait à ce jour frappé 35 personnes, entraînant le décès d'onze d'entre elles.

Pour venir en aide à la population, la section belge de MSF fournit des soins palliatifs aux malades et tente de contenir l'épidémie en dépistant les nouveaux cas et en les isolant du reste de la population. Une équipe de 15 personnes travaille en collaboration avec les autorités sanitaires au Kasaï Occidental. Elle est composée principalement de spécialistes de la fièvre hémorragique Ebola. Une psychologue devrait prochainement les rejoindre.

Actuellement, trois malades reçoivent des soins médicaux dans l'unité d'isolement de six lits mise en place par MSF à Kaluamba. Deux autres patients sont en observation à domicile à Kampungu. Au total, 102 personnes ayant été en contact avec la maladie sont suivies par l'équipe. En cas d'expansion de la maladie, un centre d'isolement pouvant accueillir 25 patients a également été installé à Kampungu.

Plusieurs rumeurs rapportant des cas ou des décès suspects reflètent la crainte et une certaine confusion qui règne au sein de la population et du personnel de santé. Une partie du travail de MSF consiste à se rendre dans différentes zones pour réaliser des investigations. Une équipe tente également de sensibiliser la population en diffusant des messages à la radio locale, dans les églises et les écoles, sur des affiches, via les dirigeants et les relais communautaires.

Enfin, MSF organise la formation des agents de santé à la surveillance épidémiologique et aux mesures de contrôle de l'épidémie, ainsi qu'à la prise en charge des malades.

La fièvre hémorragique Ebola est une maladie très contagieuse pour laquelle il n'existe, à ce jour, aucun traitement. Les souches de virus connues à ce jour entraînent le décès du malade dans 50 à 90% des cas.
C'est pourquoi l'action de MSF consiste en premier lieu à construire une isolation efficace, puis à isoler les patients infectés, à les réhydrater et à soulager leur souffrance. Afin de contenir l'épidémie, il faut aussi rechercher les personnes qui ont été en contact avec des malades, et identifier les lieux où des cas ont été détectés.

À lire aussi