Des consultations médicales pour les déplacés de Mossoul, en Irak

Une équipe mobile de MSF quitte Erbil pour aller donner des consultations médicales dans le camp de Khazir 2 où vivent plus de 8 000 personnes déplacées qui ont fui les zones contrôlées par l’organisation Etat islamique (EI) et les combats entre
Une équipe mobile de MSF quitte Erbil pour aller donner des consultations médicales dans le camp de Khazir 2 où vivent plus de 8 000 personnes déplacées qui ont fui les zones contrôlées par l’organisation Etat islamique (EI) et les combats entre l’EI et les forces irakiennes. ©Brigitte Breuillac/MSF

Une équipe mobile de MSF quitte Erbil pour aller donner des consultations médicales dans le camp de Khazir 2 où vivent plus de 8 000 personnes déplacées qui ont fui les zones contrôlées par l’organisation Etat islamique (EI) et les combats entre l’EI et les forces irakiennes.

 Le camp de Khazir se trouve sur la route qui va d’Erbil à Mossoul, à peu près à mi-chemin entre les deux villes distantes de 80 km.

Le camp de Khazir 2 a été ouvert début décembre pour accueillir les personnes déplacées qui ont fui la ville de Mossoul après l’offensive lancée le 17 octobre par les forces irakiennes pour reprendre la ville à l’EI.

L’équipe installe la tente d’accueil des patients qui arrivent déjà et forment une file d’attente.

Un infirmier fait les dossiers des patients et, quand cela est nécessaire, effectue aussi des prélèvements pour des analyses de sang et d’urine.

Le médecin reçoit les patients en consultation dans le bus MSF spécialement aménagé, en attendant de pouvoir disposer d’une structure fixe dans le camp.

Après la consultation, le patient présente son ordonnance à un autre infirmier qui lui délivre les médicaments prescrits. 

Fin des consultations. L’équipe a vu 128 patients souffrant de maladies courantes ou chroniques comme des infections respiratoires, du diabète, de l'hypertension... Ces patients ont parfois subi des ruptures de traitement du fait du conflit et ont un besoin urgent de soins.
Plus d'infos sur nos actions en Irak

1 / 8

Une équipe mobile de MSF quitte Erbil pour aller donner des consultations médicales dans le camp de Khazir 2 où vivent plus de 8 000 personnes déplacées qui ont fui les zones contrôlées par l’organisation Etat islamique (EI) et les combats entre l’EI et les forces irakiennes.

 Le camp de Khazir se trouve sur la route qui va d’Erbil à Mossoul, à peu près à mi-chemin entre les deux villes distantes de 80 km.

Le camp de Khazir 2 a été ouvert début décembre pour accueillir les personnes déplacées qui ont fui la ville de Mossoul après l’offensive lancée le 17 octobre par les forces irakiennes pour reprendre la ville à l’EI.

L’équipe installe la tente d’accueil des patients qui arrivent déjà et forment une file d’attente.

Un infirmier fait les dossiers des patients et, quand cela est nécessaire, effectue aussi des prélèvements pour des analyses de sang et d’urine.

Le médecin reçoit les patients en consultation dans le bus MSF spécialement aménagé, en attendant de pouvoir disposer d’une structure fixe dans le camp.

Après la consultation, le patient présente son ordonnance à un autre infirmier qui lui délivre les médicaments prescrits. 

Fin des consultations. L’équipe a vu 128 patients souffrant de maladies courantes ou chroniques comme des infections respiratoires, du diabète, de l'hypertension... Ces patients ont parfois subi des ruptures de traitement du fait du conflit et ont un besoin urgent de soins.
Plus d'infos sur nos actions en Irak

1 / 8

À lire aussi