Daniele, sportif engagé pour Médecins sans Frontières

Semi marathon paris
Semi marathon paris ©MSF

Dans le cadre du Semi-Marathon de Paris qui aura lieu le 6 mars prochain, Daniele a recueilli environ 1400 euros au profit de MSF. Entretien avec un coureur engagé et déterminé.

 

MSF : Pourquoi avoir décidé de se lancer dans ce défi sportif et solidaire ?

Daniele : Je pratique régulièrement la course à pied et quand j’ai découvert cette opportunité de collecter pour une association dans le cadre d’un événement sportif, je n’ai pas hésité. Je donne tout au long de l’année pour plusieurs associations, c’est pour moi un devoir de citoyen. Je tente souvent de sensibiliser mes amis à l’acte de don mais c’est une chose qui n’est pas évidente et qui peut vite s’apparenter à de la moralisation. Grâce à ce moyen de collecte, l’approche et la perception du message sont différentes et facilitées.

MSF : Pourquoi avoir choisi MSF ?

D : Je donne à MSF depuis longtemps, c’est une association que je connais bien et dont j’estime les actions. Les récents événements auxquels elle a dû faire face, notamment les bombardements de ses structures de santé au Yémen, en Afghanistan et en Syrie montrent le courage et la détermination de ses équipes médicales qui se trouvent toujours en première ligne. J’attache également une grande importance à sa transparence financière. Avant de donner à une association, je regarde toujours le pourcentage des ressources dédiées à ses missions sociales. Pour moi, MSF répond à cette exigence. C’est une association en qui j’ai confiance.

MSF : Comment êtes-vous parvenu à récolter autant d’argent ?

D : J’ai diffusé le message autour de moi en tentant de convaincre à la fois mes collègues, mes amis, ma famille… Pour toucher plus largement, j’ai communiqué l’adresse de ma page de collecte sur les réseaux sociaux. Je dois avouer que j’ai été surpris de la générosité de mes proches et que je suis très fier de tous ceux qui ont répondu à mon appel.

 

Maintenant que Daniele a remporté ce premier défi haut la main, il va devoir poursuivre son entrainement et aller au bout des 21 kms qui constituent le Semi-Marathon de Paris, le 6 mars prochain ! Bon courage à lui pour ce second défi et un immense merci pour son engagement aux côtés de MSF !

À lire aussi