Fonds d’urgence COVID-19

Donnez à nos équipes les moyens de faire face à l’épidémie et à ses conséquences sur nos terrains d’intervention.

Je donne

Côte d’Ivoire : Une équipe chirurgicale MSF soigne des blessés à Duékoué

Consultation à l'hôpital de Man  mai 2003
Consultation à l'hôpital de Man - mai 2003 © Peter Casaer / MSF

Les affrontements qui ont éclaté à Duékoué dans l'ouest du pays le 3 janvier ont fait de nombreux blessés et plus de 12 000 déplacés. En support à l'hôpital général de la ville, des équipes MSF ont soignés 53 blessés en cinq jours et organisent les services de soins de santé primaire dans les camps de déplacés.

Dès lundi 3 janvier, MSF a apporté son soutien à l'hôpital de la ville où un grand nombre de personnel médical manquait à l'appel. Entre le 3 et le 7 janvier, une équipe chirurgicale a pris en charge 53 blessés. Deux personnes sont décédées des suites de leurs blessures. MSF réalise actuellement la réhabilitation du bloc opératoire et travaille à l'amélioration du circuit d'eau de l'hôpital. L'équipe médicale continuera son appui technique à l'hôpital encore quelques jours.

Soins de santé primaire auprès des déplacés
Durant le week-end la situation est devenue plus calme. Néanmoins, de nombreux habitants sont toujours déplacés. Depuis le 6 janvier, une équipe MSF effectue une moyenne quotidienne de 50 consultations de soins de santé primaire, notamment pour paludisme ou hypertension artérielle, dans un camp de fortune où se sont regroupées 12 300 personnes déplacées en périphérie de la ville de Duékoué. Sept personnes ont dû être transférées à l'hôpital.

Les activités de consultations externes dans le camp devraient se poursuivre quelques semaines. Une évaluation des besoins sanitaires et médicaux déterminera les possibilités d'implémentation d'un projet MSF.

 

 


 

MSF a ouvert ses premiers projets en Côte d'Ivoire en 1991. Présentes dans la prison de la MACA (Maison d'Arrêt et de Correction d'Abidjan) ainsi que dans la ville de Bouaké et dans l'ouest du pays, les équipes menaient des activités de soins de santé primaire (consultations externes, rattrapage vaccinal) et secondaire (chirurgie, pédiatrie...) ainsi qu'un projet nutritionnel et un programme de prise en charge de la tuberculose. MSF s'est retirée en septembre 2007 alors que la situation dans le pays s'était normalisée.

 

Dossier Côte d'IvoireDossier spécial Côte d'Ivoire


À lire aussi