Côte d'Ivoire : ouverture d'une maternité à Katiola

MSF Côte d'Ivoire
MSF, Côte d'Ivoire, ©MSF

MSF  a ouvert en collaboration avec le ministère de la santé depuis début juillet, un projet de soins d’urgence en gynécologie-obstétrique et néonatalogie à Katiola en  Côte d’Ivoire.

MSF a débuté ses activités le 4 juillet 2014 dans le Centre Hospitalier Régional de Katiola, une ville située  à 55 km au Nord de Bouaké dans la région centrale du Hambol.   L’objectif du projet de Katiola est d’accompagner les femmes enceintes et les nouveau-nés avec des soins de qualité.

MSF y prend en charge les urgences gynécologiques, obstétricales et néonatales. Après 2 semaines d’activité : 74 accouchements ont été réalisés dont 12 par césariennes et 7 accouchements à domiciles.

L’équipe chirurgicale réalise ici une de ses premières interventions dans le bloc opératoire provisoire, réhabilité par MSF.  La première césarienne a été réalisée par Mauro (gynécologue MSF), Dr Konan (gynécologue de l’hôpital), Marie-Anne (infirmière anesthésiste) et Sylvestre (infirmier de bloc).

La réhabilitation de l’hôpital

  • Réhabilitation et construction des bâtiments avec équipement des blocs opératoires, de la stérilisation, de la maternité (salle d’accouchements et hospitalisation), de la néonatalogie avec mise aux normes des plateaux techniques.
  • Rénovation du laboratoire (avec banque de sang) et de l’espace de stérilisation.
  • Amélioration  du réseau d’approvisionnement en eau (forage et réseau).
  • Construction d'une zone de gestion et traitements des déchets hospitaliers et d'une buanderie.
  • Construction d'une zone logistique avec un département biomédical.
     

Besoins des populations

  • Dans la seule région du Hambol, 100 000 femmes sont en âge de procréer. On compte à ce jour environ 14 000 nouveau-nés par an. La mortalité maternelle et infantile est un problème constant. Le taux de mortalité maternelle est de 614 pour 100 000 naissances vivantes* contre environ 10 pour 100 000 en France**. Le taux de mortalité infantile est de 68 pour 1 000 naissances* contre 4 pour 1 000 en France**.
  • Médecins Sans Frontières met tout en œuvre pour développer ce nouveau programme de santé materno-infantile.
     

* Source : Enquête Démographie et de Santé et à Indicateurs Multiples de 2011 à 2012 (EDSCI-III).

** Source INED

À lire aussi