Fonds d’urgence COVID-19

Donnez à nos équipes les moyens de faire face à l’épidémie et à ses conséquences sur nos terrains d’intervention.

Je donne

Côte d'Ivoire : intervention de MSF à Abidjan

Caroline Séguin coordinatrice d'urgence pour MSF répond à une interview de la BBC sur les activités de MSF à Abidjan.Ici l'hôpital d'Abobo sud.
 Brigitte Breuillac / MSF
<p style="text-align: left;">Caroline Séguin, coordinatrice d'urgence pour MSF, répond à une interview de la BBC sur les activités de MSF à Abidjan.<br />Ici, l'hôpital d'Abobo sud.</p> <p style="text-align: left;">© Brigitte Breuillac / MSF</p>

Caroline Séguin, coordinatrice d'urgence pour MSF, répond à une interview de la BBC sur les activités de MSF à Abidjan.
Ici, l'hôpital d'Abobo sud.

© Brigitte Breuillac / MSF

Afflux de patients à l'hôpital d'Abobo Sud.

© Brigitte Breuillac / MSF

Bien que le nombre de blessés arrivant a l'hôpital d'Abobo Sud ait baissé depuis la mi-avril, les équipes continuent d'en recevoir une dizaine par jour.

© Brigitte Breuillac / MSF

L'équipe MSF assure également des consultations de médecine générale.

© Brigitte Breuillac / MSF

A l'hôpital d'Abobo Sud.

© Brigitte Breuillac / MSF

La maternité d'Abobo Sud ne désemplit pas : ici, ce sont plus de 40 accouchements par jour.

© Brigitte Breuillac / MSF

Dans l'hôpital d'Abobo Sud.

© Brigitte Breuillac / MSF

Depuis que, le 28 février, une équipe d'expatriés de MSF a rouvert l'hôpital avec huit volontaires ivoiriens, l'activité n'a cessé d'augmenter.

© Brigitte Breuillac / MSF

Maintenant que les combats ont cessé dans ce quartier du nord de la métropole ivoirienne, 250 employés ivoiriens sont à l'œuvre.

© Brigitte Breuillac / MSF

Dès cinq heures du matin, une file d'attente se forme devant l'hôpital. La porte s'ouvre pour les consultations externes à 7h30.

© Brigitte Breuillac / MSF

Des femmes enceintes viennent consulter, des mères avec leurs enfants souffrant pour beaucoup de paludisme sévère, parfois compliqué d'une anémie...

© Brigitte Breuillac / MSF

A Yopougon aussi, MSF prend en charge des patients.

© Brigitte Breuillac / MSF

Un patient à Yopougon.

© Brigitte Breuillac / MSF

Des patients attendent leur consultation à Abobo Sud.

© Brigitte Breuillac / MSF

© Brigitte Breuillac / MSF

1 / 15

Caroline Séguin, coordinatrice d'urgence pour MSF, répond à une interview de la BBC sur les activités de MSF à Abidjan.
Ici, l'hôpital d'Abobo sud.

© Brigitte Breuillac / MSF

Afflux de patients à l'hôpital d'Abobo Sud.

© Brigitte Breuillac / MSF

Bien que le nombre de blessés arrivant a l'hôpital d'Abobo Sud ait baissé depuis la mi-avril, les équipes continuent d'en recevoir une dizaine par jour.

© Brigitte Breuillac / MSF

L'équipe MSF assure également des consultations de médecine générale.

© Brigitte Breuillac / MSF

A l'hôpital d'Abobo Sud.

© Brigitte Breuillac / MSF

La maternité d'Abobo Sud ne désemplit pas : ici, ce sont plus de 40 accouchements par jour.

© Brigitte Breuillac / MSF

Dans l'hôpital d'Abobo Sud.

© Brigitte Breuillac / MSF

Depuis que, le 28 février, une équipe d'expatriés de MSF a rouvert l'hôpital avec huit volontaires ivoiriens, l'activité n'a cessé d'augmenter.

© Brigitte Breuillac / MSF

Maintenant que les combats ont cessé dans ce quartier du nord de la métropole ivoirienne, 250 employés ivoiriens sont à l'œuvre.

© Brigitte Breuillac / MSF

Dès cinq heures du matin, une file d'attente se forme devant l'hôpital. La porte s'ouvre pour les consultations externes à 7h30.

© Brigitte Breuillac / MSF

Des femmes enceintes viennent consulter, des mères avec leurs enfants souffrant pour beaucoup de paludisme sévère, parfois compliqué d'une anémie...

© Brigitte Breuillac / MSF

A Yopougon aussi, MSF prend en charge des patients.

© Brigitte Breuillac / MSF

Un patient à Yopougon.

© Brigitte Breuillac / MSF

Des patients attendent leur consultation à Abobo Sud.

© Brigitte Breuillac / MSF

© Brigitte Breuillac / MSF

1 / 15

À lire aussi