Fonds d’urgence COVID-19

Donnez à nos équipes les moyens de faire face à l’épidémie et à ses conséquences sur nos terrains d’intervention.

Je donne

Coronavirus : à Codogno, en Italie, « notre priorité, c’est de protéger le personnel hospitalier »

Codogno Hospital, Lodi Province
L'hôpital de Codogno, dans lequel interviennent les équipes de Médecins Sans Frontières. ©Lisa Veran/MSF

Depuis une semaine, les équipes MSF soutiennent le personnel hospitalier de l'hôpital de Codogno en Lombardie, épicentre de la pandémie en Italie. La moitié des 100 lits de l'hôpital est occupée par des patients atteints du coronavirus. 

Le premier cas italien de coronavirus a été testé à l’hôpital de Codogno, où est désormais déployée une équipe MSF composée de médecins, d'infirmières et d'experts en hygiène. Ils accompagnent le personnel hospitalier en le formant à la prise en charge des patients atteints de coronavirus tout en se protégeant de la maladie.

« Lorsque nous avons enregistré le premier cas, le coronavirus circulait déjà. Nous devons maintenant gérer cette pandémie et éviter les nouvelles contaminations », raconte Andrea Filippin, directeur de l'hôpital de Codogno.

L'afflux massif de patients, le rythme effréné de travail dans les hôpitaux, la pénurie généralisée d'équipements de protection individuelle dans toute l'Italie et le manque de connaissance sur le virus sont autant de facteurs qui augmentent le risque de contamination du personnel de santé, en première ligne. Plus de 3 500 agents de santé ont été testés positifs pour le coronavirus dans le pays et leur protection est plus que jamais nécessaire pour continuer à lutter contre la maladie.

© MSF
© MSF

« Notre priorité, c’est de protéger le personnel hospitalier. Avec tout ce qu'ils font pour prendre soin des patients, ils ont peu de temps pour penser à eux-mêmes. Nous les aidons à travailler en toute sécurité, afin qu'ils puissent continuer à soigner, en aidant tous les patients, non seulement ceux infectés par le Covid-19 mais aussi tous ceux qui ont besoin d'un traitement », explique Carlotta Berutto Infirmière et coordinatrice de l'intervention de MSF à Codogno.

L’équipe MSF travaille également à l'identification de nouveaux circuits au sein de l’hôpital qui permettraient de réduire les risques de contamination. Elle va également soutenir les médecins généralistes et les personnes fournissant des soins à domicile à Codogno.

En Lombardie, MSF travaille également dans les hôpitaux de Lodi et Sant'Angelo Lodigiano, où de nouveaux cas continuent d'arriver tous les jours. En Italie, plus de 3 400 personnes sont mortes du coronavirus, dépassant le nombre de décès liés au Covid-19 en Chine.

À lire aussi