Fonds d’urgence COVID-19

Donnez à nos équipes les moyens de faire face à l’épidémie et à ses conséquences sur nos terrains d’intervention.

Je donne

Chili : MSF lance ses activités d'urgence

Dix jours après le tremblement de terre les équipes de MSF pallient les besoins les plus urgents : soutenir les structures de santé locales (qui prennent en charge un grand nombre de patients) rétablir les services de santé primaire répondre aux bes
© Pierre Garrigou /MSF

Dix jours après le tremblement de terre, les équipes de MSF pallient les besoins les plus urgents : soutenir les structures de santé locales (qui prennent en charge un grand nombre de patients), rétablir les services de santé primaire, répondre aux besoins essentiels et offrir un soutien psychologique aux sinistrés.

Les équipes de MSF ont distribué du matériel médical aux hôpitaux de Maule et de Bío Bío,  deux régions très durement touchées par le tremblement de terre de magnitude 8,8 qui a frappé le pays le 27 février dernier.

Mise en place de cliniques mobiles. Elles ont également mis en place plusieurs dispensaires mobiles, notamment dans les régions côtières de Maule où ont déferlé d'immenses vagues générées par le séisme ; et dans la région de Curepto, dans l'arrière-pays. En outre, une équipe de deux médecins apporte une assistance médicale et matérielle sur l'île de Santa María où le personnel médical est insuffisant.

Distribution de kits d'hygiène. Par ailleurs, MSF prévoit de distribuer 3 000 kits d'hygiène à la population sinistrée. Un avion en provenance du Panama et transportant 2 000 kits d'hygiène supplémentaires (pour 25 000 personnes) est attendu, ainsi que 2 000 bâches en plastique qui pourront être utilisées pour fabriquer des abris temporaires.


Des kits médicaux, contenant des médicaments et du matériel médical  et conçus spécialement pour répondre aux catastrophes naturelles, doivent également arriver de Colombie demain 10 mars.

Soins psychiques aux rescapés. Le week-end dernier, une équipe de psychologues est arrivée au Chili pour venir en aide aux sinistrés. D'après notre personnel, un grand nombre d'entre eux souffre de troubles liés au stress post-traumatique. Les répliques continues, qui ont eu lieu dans les jours qui ont suivi le tremblement de terre, ont semé la panique. Il est donc primordial d'accorder une attention particulière à l'impact psychologique de la catastrophe sur les habitants des régions touchées.

Sur le terrain, nos équipes ont constaté une grande solidarité au sein de la population. De nombreux médecins et psychologues chiliens offrent gracieusement leurs services, tandis que d'autres collectent de la nourriture et des vêtements pour les distribuer à leurs compatriotes dans le besoin.

Depuis son arrivée au Chili, le personnel MSF a été constamment en contact avec les autorités locales et a partagé, avec le ministère de la Santé et suite à ses missions exploratoires, des informations sur l'état des structures de santé du pays. Les équipes de MSF, basées dans les villes de Talca et de Concepción, coordonnent la distribution de matériel de secours et offrent des soins médicaux et psychologiques dans les régions voisines.

À l'heure actuelle, l'équipe de MSF au Chili se compose de 18 membres : médecins, psychologues, infirmiers et logisticiens venant d'Argentine, de Bolivie, du Panama, du Mexique, d'Espagne et du Chili.

À lire aussi