BNP Paribas mobilise ses collaborateurs pour soutenir les actions d’urgence de MSF

Laurence Pessez
Laurence Pessez ©MSF

Le fonds « Urgence & développement », créé par BNP Paribas en 2012, a pour vocation de fédérer la générosité de ses collaborateurs dans le monde et de ses clients en France, désireux d’agir en faveur des victimes de crises humanitaires, à travers le soutien de trois ONG partenaires, dont MSF.

Le Fonds se mobilise en réponse à des crises majeures, qu’elles soient médiatisées (typhon aux Philippines, séismes au Népal, crise des réfugiés en Europe et Méditerranée) mais aussi sur des crises oubliées (santé maternelle et infantile, accès à l’eau).

Chaque don fait par un collaborateur ou un client du Groupe est abondé par le Fonds, doublant ainsi l’impact de leur geste.

Mélanie Cagniart, directrice de la collecte de fonds privés de MSF témoigne de la pertinence d’un tel dispositif pour MSF : « Plus de 96 % des ressources de MSF sont d'origine privée. Le Fonds Urgence & Développement participe de façon significative à la réalisation de nos actions sur le terrain au bénéfice des populations les plus démunies. Il engage les salariés dans une démarche active, portée par l’entreprise, aux côtés des acteurs de l'humanitaire : le mot "partenariat" prend ici tout son sens. »

Depuis la création du Fonds, plus de 620 000 euros ont ainsi été reversés à MSF pour financer ses programmes sur le terrain.

La Parole à… Laurence Pessez, Déléguée à la Responsabilité Sociale et Environnementale de BNP Paribas et Secrétaire du Fonds Urgence & Développement

Quelle est l'origine du Fonds Urgence et Développement ? A quels objectifs répond-il ?

Il y a quelques années, les collaborateurs regrettaient qu’aucun dispositif n’existe pour fédérer leur générosité... Alors en 2012, BNP Paribas a répondu à leurs attentes en créant le fonds de dotation «Urgence & Développement ». En cas d’urgence humanitaire, le Fonds permet désormais de se mobiliser rapidement mais également de soutenir dans la durée les ONG engagées dans des actions en faveur des crises «oubliées » qui nous tiennent à cœur. En cela, il répond à un double objectif de solidarité et d’efficacité.

Comment fonctionne ce dispositif ?

Le Conseil d’administration du Fonds Urgence & Développement, qui est composé deux personnalités qualifiées externes, détermine les causes soutenues par le Fonds. Il peut être sollicité à la demande d’une de nos associations partenaires ou de nos collaborateurs.

En cas d’urgence humanitaire, un appel de fonds peut être lancé sous 48 heures. À la fin de chaque campagne de collecte, le Groupe double chaque don, dans la limite d’une enveloppe globale annuelle de 2 100 000 €. Et pour tous ceux qui souhaitent s’investir sur la durée le Fonds reste ouvert toute l’année, y compris en dehors des campagnes.

Pourquoi et comment avoir choisi de travailler avec MSF sur ce projet ?

Le Fonds Urgence & Développement n’agissant pas directement sur le terrain, il était indispensable que nous puissions travailler avec des ONG, comme MSF, qui soient reconnues pour leur expertise et leur professionnalisme. Au-delà de cette efficacité dans l’aide aux populations vulnérables, les équipes de MSF nous apportent également un appui précieux pour expliciter de manière très pédagogique à nos collaborateurs les enjeux des thématiques soutenues, en particulier pour les crises « oubliées » qui restent encore méconnues du grand public.

Quel est le bilan de l’année 2015 ? 

Le dispositif a malheureusement eu de nombreuses occasions de prouver son efficacité en 2015. Avec quatre collectes d’urgence et plus de 950 000 € réunis, on peut dire que l’année 2015 fut particulièrement dense pour le Fonds Urgence & Développement. En effet, le Fonds est intervenu sur des thématiques et des zones géographiques variées : pour le cyclone Pam au Vanuatu, le séisme au Népal, la crise des migrants en Europe et les inondations au Chennai en Inde.

D’autre part, l’opération de versement d’une partie des  bonus de collaborateurs, sur la base du volontariat, a été renouvelée avec succès par BNP Paribas au Royaume-Uni, ce qui vient encore affirmer l’intérêt des collaborateurs du Groupe pour les initiatives portées par le Fonds.

Comment envisagez-vous l'avenir du Fonds ?

Initialement créé pour répondre aux attentes des collaborateurs, le fonds « Urgence & Développement » a progressivement élargi son action. D’abord aux anciens collaborateurs, puisque les retraités de BNP Paribas en France qui sont membres de l’Association Des Retraités peuvent désormais effectuer des versements, mais également aux clients particuliers de la Banque De Détail en France, auxquels le Fonds s’est ouvert en juin 2015. Dans l’avenir, nous comptons sur un élargissement progressif du cercle des donateurs afin que le Fonds « Urgence & Développement » gagne davantage en impact sur les causes humanitaires qu’il soutient et continue de sensibiliser des publics de plus en plus en diversifiés.

D’autant que les montants issus de la solidarité des collaborateurs dépassent les attentes! Lorsqu’un terrible tremblement de terre a secoué le Népal en mai dernier, une collecte record a ainsi été réalisée puisque ce sont plus de 550 000 € qui ont été reversés aux ONG. Notre ambition pour l’avenir est avant tout de maintenir ces efforts et de continuer à promouvoir la solidarité auprès des collaborateurs comme des clients de BNP Paribas, pour que l’action du Fonds et ses partenariats avec les ONG comme Médecins Sans Frontières se renforcent sur la durée.

 

Pour en savoir plus, vous pouvez visiter notre site http://urgenceetdeveloppement.bnpparibas.com.

 

À lire aussi