Blog du terrain : Kate, infirmière en Ethiopie

Kate dans le camp MSF de Mattar  Ethiopie 2012
Kate, dans le camp MSF de Mattar - Ethiopie, 2012 ©MSF

Kate Chapman est une infirmière australienne spécialisée dans les urgences et les traumatismes. Elle effectue sa deuxième mission avec MSF en Ethiopie, après être partie au Sri Lanka.

Depuis le projet MSF de Mattar, dans la région de Gambella, Kate a décidé de tenir un blog pour partager son expérience sur le terrain. Ecrit sur un ton décalé et spontané, Kate nous apprend notamment que le calendrier n'étant pas le même qu'en France, l'Ethiopie vit actuellement en... 2004.

Le blog "C'est déjà dimanche" est en quelque sorte son journal hebdomadaire, rédigé en général le dimanche : " les informations publiées ne reflètent que mon avis, les sentiments que j’éprouve et mon interprétation des “accidents de la vie” auxquels j’assiste sur le terrain. "

Que fait MSF à Mattar ?

Depuis novembre 2009, MSF travaille à Mattar en collaboration avec les autorités sanitaires éthiopiennes pour améliorer l’accès aux soins des populations Nuers dans la région de Gambella.

Au cours de l’année 2011, les équipes médicales ont effectué environ 36 000 consultations de soins de santé primaires dans le centre de santé de Mattar. Près de 1 200 patients ont été hospitalisés dont 50% avaient moins de 5 ans. Les principales pathologies rencontrées sont les infections respiratoires, la malnutrition sévère, le paludisme et les diarrhées. Des soins de gynécologie-obstétrique sont également proposés pour les femmes enceintes. Près de 200 accouchements ont ainsi eu lieu au centre de santé en 2011.

En parallèle, une clinique mobile parcourt la région par la route ou par bateau, selon la saison, afin de fournir un accès aux soins aux plus isolés et aux populations déplacées en provenance du Soudan du Sud. Près de 18 000 consultations ont ainsi été réalisées en 2011, en majorité pour des pathologies respiratoires et diarrhéiques.

Découvrez les récits de terrain de Kate sur le blog "C'est déjà dimanche"

C'est déjà dimanche

À lire aussi