5 minutes pour comprendre : pourquoi meurt-on encore du VIH en 2017 ?

© MSF Juillet 2017

Avec la généralisation des traitements antirétroviraux, le VIH est devenu une infection chronique avec laquelle on peut vivre longtemps et en relative bonne santé. La situation n’a donc plus rien à voir avec les cris d’alarme qu’on poussait il y a 15 ans.
On a donc tendance à croire qu’aujourd’hui tout va bien, or ce n’est pas ce que nos équipes constatent sur nos terrains d’intervention.
Si d’énormes progrès ont été réalisés dans la prise en charge du VIH, de nombreux patients séropositifs meurent encore, en Afrique notamment, comme avant l’introduction des antirétroviraux. Explications.

ALLER PLUS LOIN

Communiqué de presse
En Afrique subsaharienne, beaucoup meurent encore du SIDA, même sous traitement antirétroviral

MSF @ IAS 2017
► Découvrez le programme de nos interventions, l'ensemble de nos abstracts et de nos rapports sur notre pagé dédiée à la présence de MSF à l'IAS 2017.

À lire aussi