Des nouvelles de Yonas : en immersion dans la vie d’un réfugié qui fuit la Libye

En mai 2019, Jérôme Tubiana se rend en Libye dans le centre de détention de Dhar el-Jebel en tant que coordinateur de projet pour Médecins Sans Frontières. Sur place, il rencontre Yonas, un jeune Érythréen prisonnier depuis des mois, avec qui il échange ses coordonnées téléphoniques. Ils correspondent ensuite pendant plus d’un an. Des nouvelles de Yonas est un court-documentaire (8min48) qui met en récit cette conversation et retrace le parcours d’un homme qui cherche à fuir la Libye à tout prix.

Pour les migrants qui transitent par la Libye, la possession d’un smartphone est primordiale pour pouvoir survivre et continuer leur voyage. C’est souvent le seul moyen d’entretenir des liens avec leur famille restée dans leur pays d’origine et de garder un contact avec le monde extérieur.

Centre de détention de Zintan, Libye, juin 2019.
Centre de détention de Zintan, Libye, juin 2019. © Jérôme Tubiana/MSF

Nombre de ces migrants sont également en contact avec la communauté de ceux qu’ils appellent les « helpers », des humanitaires ou des journalistes. Les migrants ne se contentent pas de leur demander de l’aide pour eux-mêmes ou leurs camarades : ils partagent des informations, commentent l’actualité et les politiques européennes visant à les empêcher d’entrer en Europe, ou se confient tout simplement sur leur situation.

Une histoire « vraie »

Tous les événements relatés dans le documentaire se sont produits, et les messages écrits ou vocaux de Yonas sont des originaux ou des retranscriptions fidèles de ses propos. Comme le rappelle Libération dans leur recension du court-documentaire, Dialogue au-dessus de la Méditerranée, récit d'un exil, « Le matériau du film est entièrement tiré du téléphone portable de Jérôme Tubiana. »

 

Détresse et détermination

« En 8 minutes, ces échanges condensés témoignent, plus efficacement que bien des rapports, des conditions de vie des migrants en Libye, de leur détresse et de leur détermination. »

Libération, le 27 janvier 2021

Médecins Sans Frontières avait dénoncé en juin 2019 la situation catastrophique dont ses équipes avaient été témoins dans les centres de détention libyens de Dhar el-Jebel (aussi appelé Zintan) et de Gharyan. Sur place, elles avaient découvert des centaines de personnes abandonnées à leur sort et fait état de nombreux décès certainement dus à des maladies comme la tuberculose. 

Amnesty International avait dénoncé en septembre 2020 les pratiques illégales de détournement de bateau de migrants en mer Méditerranée par Malte.

Enfin, le sauvetage de l’embarcation dans laquelle se trouvait Yonas a été documenté par le New York Times, notamment en raison du nombre important de personnes à son bord.

La machine à broyer

Réfugiés et migrants piégés en Libye

Lire le long format

Des nouvelles de Yonas, coproduit par Quark productions, est également diffusé sur Arte. Ce court-documentaire d’animation a été réalisé par Aurélie Pollet et Gustavo Alemenara sur un scénario de Jérôme Tubiana. Il a été diffusé en octobre 2020 dans l’exposition « Libye : Points de bascule » présentée au Prix Bayeux Calvados-Normandie des correspondants de guerre.

Vous serez aussi intéressé par…