Fonds d’urgence COVID-19

Donnez à nos équipes les moyens de faire face à l’épidémie et à ses conséquences sur nos terrains d’intervention.

Je donne
Opération

Italie : assistance aux migrants

© Alessandro Penso/MAPS

Médecins Sans Frontières offre une assistance aux migrants en Italie.

Les équipes de Médecins Sans Frontières travaillent dans le sud de l’Italie et en Sicile, principaux lieux d’arrivées de migrants en Italie, aux frontières nord du pays pour fournir notamment des soins médicaux aux personnes en danger et également à Rome, où l’association a ouvert un centre de réhabilitation pour les victimes de tortures.

Pourquoi Médecins Sans Frontières intervient ?

L’Italie est le principal point de débarquement pour les migrants qui viennent en Europe depuis la Méditerranée centrale : près de 120 000 personnes sont ainsi arrivées dans ce pays en 2017 (HCR, 2018). Le système d’accueil de ces migrants est saturé, et les lenteurs administratives notamment, entraînent nombre d’entre eux dans la précarité. Si ce chiffre a diminué pour passer à environ 24 000 en 2018, cela n'a en rien amélioré la situation des migrants sur place dont la prise en charge par les autorités n'est pas adaptée. De plus, ceux arrivés les années précédentes n'ont, pour la plupart, pas vu leur situation évoluer.

Comme le souligne le rapport Out of Sight de MSF publié en février 2018, plus de 10 000 réfugiés et demandeurs d’asile sont totalement exclus des dispositifs de droit commun. Ils vivent dans des conditions indignes, sans accès aux soins de santé et subissent le harcèlement des autorités (évacuation forcée et dispersement systématique, entre autres). Certains ont été victimes de violences sur leur parcours migratoires, dans leur pays d’origine ou en Libye par exemple, où ils sont régulièrement battus, torturés, exploités ou détenus dans des conditions inhumaines.

Notre intervention

Médecins Sans Frontières offre une assistance aux migrants en Italie, aussi bien aux lieux d’arrivées dans le pays, sur leur parcours migratoire qu’aux frontières avec les autres pays européens.

Sicile 

Les équipes de Médecins Sans Frontières travaillent dans la province de Trapani en Sicile et offrent des soins de santé mentale, avec notamment des premiers secours psychologiques aux migrants traumatisés qui ont été victimes d’un naufrage ou ont été témoins de noyades en mer.  

Frontières du Nord

Pour les migrants en transit le long des frontières avec la France, la Suisse et la Slovénie, MSF fournit des soins médicaux, un abri, des soins psychologiques, de la nourriture et d'autres articles essentiels.

Rome

En avril 2016, l’association a ouvert un centre de rééducation à Rome pour prendre en charge les personnes victimes de tortures. Les équipes offrent, en collaboration avec Medici Contro la Tortura et Associazione per gli Studi Giuridici sull’Immigrazione, des soins médicaux et de santé mentale, de la physiothérapie et un soutien social et administratif.

Des missions d'observation à la frontière franco-italienne

Les 12 et 13 octobre 2018, une équipe MSF s'est mobilisée à la frontière franco-italienne aux côtés d’associations locales d’avocats, et d’acteurs tels que la Cimade, Amnesty International, Médecins du Monde et le Secours Catholique. Les équipes confirment plusieurs alertes émises par des associations locales depuis plusieurs mois : refoulements de personnes exilées dont des mineurs, contrôles discriminatoires, courses-poursuites dans la montagne, propos menaçants et insultants, entraves à l’enregistrement des demandes d’asile, détentions arbitraires, absence d’interprètes, etc.

Du 24 au 26 juin 2018, MSF s'est rendue sur le sentier dit du "Pas de la mort" aux côtés d'associations partenaires. Depuis 2015 et jusqu'à cette mission, 22 personnes y ont perdu la vie, dont plusieurs mineurs. Ces décès sont liés aux risques accrus que les exilés sont obligés de prendre. En fermant sa frontière à tout étranger sans titre de séjour, l’État français les empêche de demander l’asile et la protection à laquelle ils auraient droit.