Syrie : Après deux mois d’interventions chirurgicales

A la mi août MSF a accueilli plus de 300 patients et pratiqué 150 interventions chirurgicales en Syrie. Copyright: MSF
A la mi-août, MSF a accueilli plus de 300 patients et pratiqué 150 interventions chirurgicales en Syrie. Copyright: MSF ©MSF

Depuis deux mois, Médecins Sans Frontières intervient directement en Syrie pour tenter de secourir les populations affectées par la guerre. Grâce à l’aide d’une association de médecins syriens, une équipe a réussi en six jours à transformer une maison inhabitée en hôpital d’urgence permettant d’opérer et d’hospitaliser les blessés.

A la mi-août, MSF a accueilli plus de 300 patients et pratiqué 150 interventions chirurgicales. Principalement liées à la guerre, les blessures sont notamment dues à des explosions causées par des obus de chars et des bombardements. Nombreux sont aussi les blessés victimes de plaies par balle. La majorité des patients sont des hommes, mais on compte près de 20 % d’enfants ou d’adolescents de moins de 20 ans, ainsi qu’entre 5 et 10 % de femmes. D’après l’équipe médicale, deux tiers des interventions chirurgicales correspondent à des interventions d’urgence.

La survie de ce projet est fragile. Dans un contexte de guerre où MSF intervient sans l’autorisation des autorités officielles syriennes, l’évolution des combats, les difficultés d’approvisionnement et les entraves subies par les blessés pour rejoindre notre hôpital mettent constamment nos activités en péril.

A l’échelle de la violence qui sévit aujourd’hui en Syrie, les soins prodigués par MSF sont relativement limités. Ils sont néanmoins essentiels à la survie des blessés pris en charge. Pour Anna, Kelly et Brian qui s’expriment dans ce dossier, les patients comme le type de blessures soignées par nos équipes chirurgicales témoignent aussi de l’utilisation d’armes lourdes et de la violence d’une guerre qui n’épargne pas les civils.
 

Au-delà de ce projet chirurgical, MSF intervient en Syrie par des distributions de matériel médical et de médicaments. En dépit des difficultés d’accès, MSF continue aussi d’étendre ses activités en Syrie et dans les pays limitrophes. Actuellement, MSF accueille une cinquantaine de blessés syriens chaque mois dans son programme de chirurgie réparatrice installé à Amman, en Jordanie. MSF intervient également auprès des réfugiés syriens par des activités de santé primaire et de soutien psychologique menées au Liban. Pour ses interventions en Syrie et en Jordanie, le budget 2012 de la section française de MSF est actuellement estimé à plus de deux millions d’euros.


Retrouvez notre dossier spécial rassemblant toutes nos informations à propos de nos activités relatives au conflit qui se déroule actuellement en Syrie.

À lire aussi