Fonds d’urgence COVID-19

Donnez à nos équipes les moyens de faire face à l’épidémie et à ses conséquences sur nos terrains d’intervention.

Je donne

Somalie - Les deux employées de Médecins Sans Frontières ont été libérées à Bossaso

Mercedes García et Pilar Bauza, une médecin espagnole et une infirmière argentine travaillant pour Médecins Sans Frontières (MSF) en Somalie, ont été libérées aujourd'hui à 14H30, heure locale. MSF est soulagée de voir qu'elles ont été libérées après une semaine de captivité. Mercedes et Pilar sont en bonne santé.

Les deux expatriées qui avaient été enlevées par un groupe de personnes armées, le 26 décembre, ont été libérées. Elles avaient été enlevées alors qu'elles se rendaient à bord d'une voiture MSF dans un centre nutritionnel thérapeutique où MSF porte secours à environ 7000 enfants, âgés de moins de cinq ans, qui souffrent de malnutrition. Ces enfants comptent parmi les quelque 25 000 personnes déplacées vivant dans dix-neuf camps de la région. L'organisation humanitaire médicale internationale avait demandé la libération immédiate et en toute sécurité de ses deux employées dès qu'elle avait eu connaissance de cet incident.

“Elles ont été libérées et sont en bonne santé. Nous tenons à remercier tous ceux qui ont apporté leur aide pour régler cette affaire sans dommage et pacifiquement”, a déclaré le Dr Paula Farias, présidente de la section espagnole de MSF.

“Nous exprimons notre indignation face à cet enlèvement, a ajouté le Dr Farias. De tels actes sont inacceptables et compromettent l'aide humanitaire aux populations les plus vulnérables, qui est la raison même du travail de nos deux collègues en Somalie.”

“La population civile paye les conséquences du conflit actuel en Somalie et la majorité des Somaliens dépendent, pour leur survie, de l'aide extérieure apportée par quelques organisations humanitaires et agences internationales, a précisé le Dr Farias. La Somalie est une crise oubliée et ces incidents ne font qu'accroître la souffrance des Somaliens. ”

Bien qu'une partie du personnel étranger ait été évacuée, MSF continue, avec ses programmes en Somalie, de porter secours aux personnes touchées par le conflit.

À lire aussi