URGENCE GAZA

Gaza : devant le Conseil de sécurité de l'ONU, MSF dénonce
le mépris de la vie des civils et appelle à un cessez-le-feu immédiat

Lire l'article

Fonds d'urgence

Chapo

Grâce à vous, nos équipes interviennent en urgence auprès des populations qui en ont le plus besoin, partout où nous agissons.

je donne au fonds d'urgence MSF 

Médecins Sans Frontières demande l’accès à la zone où sont toujours détenues ses deux expatriés pour vérifier leur état de santé

Médecins Sans Frontières demande de pouvoir accéder à ses deux expatriés avec une ambulance MSF afin de vérifier leur état de santé. Mercedes Garcia, médecin espagnole, et Pilar Bauza, infirmière argentine, sont en captivité depuis plus de 48 heures dans la zone de Bossaso au Puntland.

MSF réitère son appel pour que Mercedes et Pilar soient libérées au plus vite et appelle toutes les parties impliquées à poursuivre les négociations afin de parvenir à leur libération immédiate et pacifique, sans recours à la violence. « Une nouvelle fois, nous demandons aux ravisseurs de respecter la dignité et l'intégrité de nos expatriées » déclare Paula Farias, présidente de MSF Espagne. Paula Farias rappelle que « les attaques sur les humanitaires rendent encore plus difficile l'accès aux populations les plus vulnérables du pays. »

MSF a intensifié ses contacts avec les autorités et institutions nationales et internationales, pour trouver une solution rapide à cette crise. Par ailleurs, MSF est en contact constant avec l'ambassadeur d'Espagne à Nairobi qui est à Bossaso depuis hier pour se faire le médiateur des négociations.

Les deux membres de MSF sont détenues de force par un groupe armé depuis mercredi 26 décembre. Depuis le début, MSF demande à toutes les parties impliquées la libération immédiate de ses deux employés.

Mercredi 26 décembre, MSF confirmait l'enlèvement de ses deux volontaires alors qu'elles se rendaient dans un véhicule MSF à l'un des centres nutritionnels thérapeutiques où MSF prend en charge près de 7000 enfants de moins de 5 ans souffrant de malnutrition. Ces enfants font partie des 25'000 déplacés vivant dans les 19 camps de la région.

Les équipes expatriées de MSF ont été évacuées de Bossaso pour Nairobi au Kenya alors qu'une équipe MSF composée d'un coordinateur d'urgence, du chef de mission pour la Somalie et un expert du pays est arrivée à Bossaso.

À lire aussi