URGENCE GAZA

Rouvrir une clinique dans la ville de Gaza :
« Nous avons vécu les jours les plus difficiles de notre vie »

Regarder la vidéo

Fonds Régional Urgence Gaza

Chapo

Grâce à vous, nos équipes peuvent continuer d'agir pour sauver des vies dans la région de Gaza.

je donne au Fonds Régional d'Urgence Gaza

Yémen - Des centaines de réfugiés somaliens et éthiopiens arrivent régulièrement sur les côtes

Yémen le 5 décembre 2008. En 3 jours 420 réfugiés et migrants ont traversé le Golfe d'Aden pour atteindre les côtes au sud du Yémen. Tous n'ont pas survécu à cette mortelle traversée et au moins 26 personnes sont mortes.
<p>Yémen, le 5 décembre 2008. En 3 jours, 420 réfugiés et migrants ont traversé le Golfe d'Aden pour atteindre les côtes au sud du Yémen. Tous n'ont pas survécu à cette mortelle traversée et au moins 26 personnes sont mortes.</p>

Yémen, le 5 décembre 2008. En 3 jours, 420 réfugiés et migrants ont traversé le Golfe d'Aden pour atteindre les côtes au sud du Yémen. Tous n'ont pas survécu à cette mortelle traversée et au moins 26 personnes sont mortes.

Un groupe de réfugiés et de migrants originaires de Somalie et d'Ethiopie est arrivé, au terme d'un dangereux voyage de deux jours à bord d'une embarcation en provenance du nord de la Somalie. Le groupe a rejoint le camp de réfugiés de Ahwar des Nations Unies.
Ces cinq derniers jours, MSF a soigné 475 réfugiés somaliens et éthiopiens, dont certains souffraient de graves blessures à l'arme blanche. © Michael Goldfarb/MSF

Un responsable MSF avec deux frères originaires de Somalie, qui ont fuit Mogadiscio, la capitale de la Somalie, en proie à la guerre, pour atteindre le Yémen via le Golfe d'Aden à bord d'un bateau de passeurs. Ces embarcations arrivent régulièrement sur les côtes du Sud du Yémen. La majorité des réfugiés sont des Somaliens fuyant la guerre et les persécutions dans leur pays. Les passagers sont souvent violentés par les passeurs. Yémen 2008. © Michael Goldfarb/MSF

Deux réfugiées Somaliennes attendent d'être reçues par le psychologue MSF dans la clinique de Ahwar, après avoir survécu à une dangereuse traversée à bord d'un bateau de passeurs surpeuplée, en provenance de Somalie. 2008. © Michael Goldfarb/MSF

Une réfugiée dans la clinique de MSF à Ahwar attend elle aussi d'être reçue par le psychologue MSF. Au cours de la traversée, elle raconte que les passeurs ont frappé certains passagers. Elle même souffre d'une blessure occasionnée alors qu'elle s'efforçait de rejoindre le rivage. Yémen 2008. © Michael Goldfarb/MSF

Un homme âgé de 77 ans, originaire de Mogadiscio. Il est arrivé au le camp de réfugiés de Ahwar, au terme d'une traversée de deux jours. Lui aussi a fuit la Somalie à bord d'un bateau de passeurs. Yémen 2008. © Michael Goldfarb/MSF

Une Ethiopienne, âgée de 24 ans, est soignée par un membre de l'équipe médicale de MSF sur la plage de Ahwar, après avoir passé 7 heures dans l'eau. Les passeurs l'ont forcée à sauter de l'embarcation, la séparant alors de son enfant âgé de un an et demi et de sa sœur. Yémen, 2008. © Michael Goldfarb/MSF

Une Ethiopienne âgée de 20 ans porte sur son dos sa jeune nièce. Elle recherche sur la plage sa sœur, la mère de l'enfant. Toutes les trois ont fuit Bossasso, en Somalie, à bord d'un bateau de passeurs. Elles ont été séparées lorsque les passeurs les ont forcées à se jeter à l'eau, loin du rivage. La mère de l'enfant a été retrouvée miraculeusement par un pêcheur, sept heures plus tard. Elle était en vie. Yémen, 2008 © Michael Goldfarb/MSF

Des membres de l'équipe médicale de MSF soignent un survivant après sa traversée du Golfe d'Aden, à bord d'un bateau de passeurs, en provenance du nord de la Somalie. Yémen, 2008. © Michael Goldfarb/MSF

Un jeune Somalien de 24 ans, en consultation médicale à la clinique MSF de Ahwar. Il a fuit son pays d'origine, en proie à la guerre et a atteint les côtes yéménites à bord d'un bateau de passeurs, en provenance du nord de la Somalie. © Michael Goldfarb/MSF

Arrivés quelques heures auparavant sur les côtes yéménites à bord d'une embarcation de passeurs, en provenance du nord de la Somalie, ces réfugiés somaliens ont trouvé refuge dans le camp des Nations Unies de Ahwar. Yémen , 2008. © Michael Goldfarb/MSF

Enfants Somaliens réfugiés attendent une aide médicale après leur arrivée sur les rives yéménites à bord d'un bateau de passeur le 5 décembre dernier. Ils ont passé 45 heures à bord de l'embarcation avec 114 autres passagers. Yémen, 2008. © Michael Goldfarb/MSF

Cette réfugiée somalienne est sévèrement déshydratée. Elle est arrivée le 5 décembre dernier à bord d'un bateau de passeurs. Parmi les 114 passagers qui l'accompagnaient certains ont subi des violences de la part des passeurs qui les ont forcés à se jeter à l'eau à coups de barre de fer. Elle est soignée par un membre de l'équipe médicale de MSF. Yémen, 2008. © Michael Goldfarb/MSF

Jeune réfugiée somalienne souffrant de déshydratation sévère. Elle est prise en charge par une équipe médicale de MSF. Yémen 2008. © Michael Goldfarb/MSF

Des réfugiés somaliens attendent de l'aide sur le bord d'une route proche des côtes yéménites. Ils sont arrivés de Somalie à bord d'un bateau de passeurs. Yémen 2008. © Michael Goldfarb/MSF

Un jeune réfugié somalien âgé de 19 ans, reçoit l'aide d'une équipe médicale de MSF, après son arrivée au sud du Yémen à bord d'une embarcation de passeurs. Dernière arrivée, le 15 décembre, une embarcation de passeurs en provenance de Somalie, jetait 114 passagers sur les côtes yéménites. Au total, en cinq jours, 533 personnes sont arrivées au Yémen en traversant le Golfe d'Aden, au péril de leur vie.

1 / 16

Yémen, le 5 décembre 2008. En 3 jours, 420 réfugiés et migrants ont traversé le Golfe d'Aden pour atteindre les côtes au sud du Yémen. Tous n'ont pas survécu à cette mortelle traversée et au moins 26 personnes sont mortes.

Un groupe de réfugiés et de migrants originaires de Somalie et d'Ethiopie est arrivé, au terme d'un dangereux voyage de deux jours à bord d'une embarcation en provenance du nord de la Somalie. Le groupe a rejoint le camp de réfugiés de Ahwar des Nations Unies.
Ces cinq derniers jours, MSF a soigné 475 réfugiés somaliens et éthiopiens, dont certains souffraient de graves blessures à l'arme blanche. © Michael Goldfarb/MSF

Un responsable MSF avec deux frères originaires de Somalie, qui ont fuit Mogadiscio, la capitale de la Somalie, en proie à la guerre, pour atteindre le Yémen via le Golfe d'Aden à bord d'un bateau de passeurs. Ces embarcations arrivent régulièrement sur les côtes du Sud du Yémen. La majorité des réfugiés sont des Somaliens fuyant la guerre et les persécutions dans leur pays. Les passagers sont souvent violentés par les passeurs. Yémen 2008. © Michael Goldfarb/MSF

Deux réfugiées Somaliennes attendent d'être reçues par le psychologue MSF dans la clinique de Ahwar, après avoir survécu à une dangereuse traversée à bord d'un bateau de passeurs surpeuplée, en provenance de Somalie. 2008. © Michael Goldfarb/MSF

Une réfugiée dans la clinique de MSF à Ahwar attend elle aussi d'être reçue par le psychologue MSF. Au cours de la traversée, elle raconte que les passeurs ont frappé certains passagers. Elle même souffre d'une blessure occasionnée alors qu'elle s'efforçait de rejoindre le rivage. Yémen 2008. © Michael Goldfarb/MSF

Un homme âgé de 77 ans, originaire de Mogadiscio. Il est arrivé au le camp de réfugiés de Ahwar, au terme d'une traversée de deux jours. Lui aussi a fuit la Somalie à bord d'un bateau de passeurs. Yémen 2008. © Michael Goldfarb/MSF

Une Ethiopienne, âgée de 24 ans, est soignée par un membre de l'équipe médicale de MSF sur la plage de Ahwar, après avoir passé 7 heures dans l'eau. Les passeurs l'ont forcée à sauter de l'embarcation, la séparant alors de son enfant âgé de un an et demi et de sa sœur. Yémen, 2008. © Michael Goldfarb/MSF

Une Ethiopienne âgée de 20 ans porte sur son dos sa jeune nièce. Elle recherche sur la plage sa sœur, la mère de l'enfant. Toutes les trois ont fuit Bossasso, en Somalie, à bord d'un bateau de passeurs. Elles ont été séparées lorsque les passeurs les ont forcées à se jeter à l'eau, loin du rivage. La mère de l'enfant a été retrouvée miraculeusement par un pêcheur, sept heures plus tard. Elle était en vie. Yémen, 2008 © Michael Goldfarb/MSF

Des membres de l'équipe médicale de MSF soignent un survivant après sa traversée du Golfe d'Aden, à bord d'un bateau de passeurs, en provenance du nord de la Somalie. Yémen, 2008. © Michael Goldfarb/MSF

Un jeune Somalien de 24 ans, en consultation médicale à la clinique MSF de Ahwar. Il a fuit son pays d'origine, en proie à la guerre et a atteint les côtes yéménites à bord d'un bateau de passeurs, en provenance du nord de la Somalie. © Michael Goldfarb/MSF

Arrivés quelques heures auparavant sur les côtes yéménites à bord d'une embarcation de passeurs, en provenance du nord de la Somalie, ces réfugiés somaliens ont trouvé refuge dans le camp des Nations Unies de Ahwar. Yémen , 2008. © Michael Goldfarb/MSF

Enfants Somaliens réfugiés attendent une aide médicale après leur arrivée sur les rives yéménites à bord d'un bateau de passeur le 5 décembre dernier. Ils ont passé 45 heures à bord de l'embarcation avec 114 autres passagers. Yémen, 2008. © Michael Goldfarb/MSF

Cette réfugiée somalienne est sévèrement déshydratée. Elle est arrivée le 5 décembre dernier à bord d'un bateau de passeurs. Parmi les 114 passagers qui l'accompagnaient certains ont subi des violences de la part des passeurs qui les ont forcés à se jeter à l'eau à coups de barre de fer. Elle est soignée par un membre de l'équipe médicale de MSF. Yémen, 2008. © Michael Goldfarb/MSF

Jeune réfugiée somalienne souffrant de déshydratation sévère. Elle est prise en charge par une équipe médicale de MSF. Yémen 2008. © Michael Goldfarb/MSF

Des réfugiés somaliens attendent de l'aide sur le bord d'une route proche des côtes yéménites. Ils sont arrivés de Somalie à bord d'un bateau de passeurs. Yémen 2008. © Michael Goldfarb/MSF

Un jeune réfugié somalien âgé de 19 ans, reçoit l'aide d'une équipe médicale de MSF, après son arrivée au sud du Yémen à bord d'une embarcation de passeurs. Dernière arrivée, le 15 décembre, une embarcation de passeurs en provenance de Somalie, jetait 114 passagers sur les côtes yéménites. Au total, en cinq jours, 533 personnes sont arrivées au Yémen en traversant le Golfe d'Aden, au péril de leur vie.

1 / 16

À lire aussi