Fonds d’urgence COVID-19

Donnez à nos équipes les moyens de faire face à l’épidémie et à ses conséquences sur nos terrains d’intervention.

Je donne

Tchad et Cameroun : l’exode des Centrafricains

On estime à 35 000 le nombre de Centrafricains qui ont fui au Cameroun, 82 000 au Tchad. Dans ces deux pays, leurs conditions de vie sont déplorables, et l’aide humanitaire insuffisante.

Ce camion arrive de République centrafricaine... Il vient d’entrer à Garoua Boulaï, petite ville camerounaise devenue camp de réfugiés,  avec à son bord, des dizaines de personnes. La plupart d’entre elles sont musulmanes. Elles ont entrepris ce voyage de plusieurs jours, éprouvant et dangereux, pour fuir les exactions commises par les Anti-Balaka.

Au Tchad comme au Cameroun, les équipes MSF constatent que ces personnes manquent de tout, et d’abord de nourriture et d’abris. A Goré, l’un des trois principaux points de passage au Tchad des réfugiés centrafricains, 6 000 personnes vivent agglutinées autour d’un ancien hôpital. Les femmes ont accroché leurs voiles aux branchages en guise d’abri... Une protection qui ne vaudra plus rien dans quelques semaines, pendant la saison des pluies.

► Consultez notre dossier relatif aux actions de MSF en RCA et dans les pays frontaliers accueillant des réfugiés

À lire aussi