Sierra Leone : MSF ouvre une maternité pour les femmes enceintes atteintes d’Ebola

Le centre de traitement d'Ebola à Kissy.
Le centre de traitement d'Ebola à Kissy. ©Pablo Krause/MSF

Médecins Sans Frontières vient d’ouvrir une nouvelle unité de maternité pour femmes enceintes atteintes d’Ebola – ou  suspectées d’être contaminées – au sein de son centre de traitement d’Ebola en Sierra Leone.

Cette nouvelle unité est implantée à Kissy, un faubourg de Freetown, où MSF pilote un centre de traitement d’Ebola depuis le 8 janvier. Le centre reçoit des patients depuis trois semaines mais la nouvelle unité de maternité réservée aux patientes contaminées ou suspectées d’être contaminées par Ebola va permettre aux équipes médicales de prodiguer aux femmes enceintes des soins spécialisés.

« Les équipes médicales de l’unité de maternité vont se concentrer sur les soins spécialisés aux femmes enceintes et tâcher de minimiser les saignements pendant la phase de travail et après l’accouchement, afin d’éviter les décès dus à une hémorragie, confirme Olivia Hill, coordinatrice médicale pour MSF à Freetown. Les chances de survie des mères sont relativement faibles mais les perspectives pour le fœtus sont plus faibles encore. »

On en sait relativement peu sur Ebola et la grossesse, aussi l’ouverture de cette unité va permettre de mieux comprendre les effets d’Ebola sur ce groupe vulnérable et sur la manière dont les soins obstétriques pour les femmes contaminées peuvent être améliorés.

L’unité de maternité dispose de 33 lits réservés aux cas d’Ebola confirmés ou suspects, tandis que le centre de traitement dispose de 40 autres lits où les femmes enceintes étaient déjà soignées. Les nouvelles admissions auront désormais accès à des soins spécialisés.

Depuis le début de l’épidémie d’Ebola, les femmes enceintes ont un accès limité aux soins. La fièvre et les saignements – courants pendant la grossesse – sont également des symptômes d’Ebola, aussi le personnel médical se montre-t-il souvent réticent à les admettre à l’hôpital ou à les laisser accoucher dans les équipements de santé par crainte d’être contaminés.

La Sierra Leone enregistre l’un des taux de mortalité maternelle les plus élevés du monde.

INTERVENTIONS DE MSF

Thinglink Ebola

Cliquer pour découvrir notre carte interactive

 

CHIFFRES-CLES

• Plus de 4300 MSF déployés, dont 307 internationaux
• 8 centres de traitement gérés par MSF avec un total de près de 650 lits ainsi qu'un centre de transit
• Plus de 8100 patients pris en charge, dont 4960 cas confirmés et près de 2300 survivants
 

EN SAVOIR PLUS

► Consulter notre dossier spécial "Urgence Ebola".

À lire aussi